Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

brunodesbaumettes.overblog.com

journal d'un détenu au quartier des "Isolés" - Prison des Baumettes à Marseille

Publié par Bruno des Baumettes
Publié dans : #travail, #droit, #justice

 

Prison : "S'évader" par le travail

 

C'est un endroit prisé du centre pénitentiaire de Meaux. Après quatre mois d'attente en moyenne, une centaine de détenus peuvent travailler à l'atelier.

Le salaire est bien inférieur au Smic, mais pour beaucoup, cela permet de passer quelques heures par jour hors de la cellule...

 

 

Lire et écoutez la suite : France Info (09/10/13)

 

Berth : C'est facile de se moquer

 

*

*      *

 

Inayah, 26 ans : journal de détention : Le travail en prison

Inayah, ex-détenue évoque le travail des détenues, qui confine à l'exploitation pure et simple, et explique les difficultés rencontrées pour suivre une formation pour préparer sa réinsertion professionnelle...

 

Lire la suite : L'Humanité (21/08/14)

 

 

Travail en prison : l'État condamné
La justice a condamné l'État à dédommager un détenu de la prison d'Uzerche (Corrèze) pour un manque à percevoir de près de 500 euros sur son travail en détention...
 
Lire la suite : RTL (26/08/13)

 

 

Travailler en prison : pas de droit pour les détenus

La prison refuse de payer Mathieu, auxi-bibliothécaire 1,88 euro de l'heure

Pas question pour la maison d'arrêt de Mulhouse de payer les 55 centimes de l'heure en plus dus à l'un de ses détenus...

Lire la suite : Brunodesbaumettes (26/07/13)

 

" Les détenus se comparent eux-mêmes à des travailleurs du tiers-monde "

« Esclaves modernes », les détenus qui travaillent ? Exclus du droit commun du travail et sous-payés, ils sont plusieurs à avoir déjà porté plainte devant les prud’hommes. Sans succès...

Lire la suite : Street Press (19/09/12)

 

 

*

*     *

 

Le travail en détention à Rennes/ Photo PQR/Ouest France

 

Travail en prison : une main d’oeuvre docile, rentable et peu avouable

 

En prison, le travail n’est plus obligatoire mais fortement conseillé… Que ce soit pour le fonctionnement de l’établissement pénitentiaire ou pour des entreprises privées, le travail d’un détenu n’est pas encadré par un contrat de travail. Une situation précaire qui l’empêche de défendre ses droits et qui ne semble pas favoriser une réinsertion par le travail.

Des travailleurs sans le droit du travail. L’expression peut paraître provocante, mais elle décrit la situation des détenus. Depuis la loi pénitentiaire de novembre 2009 qui aurait pu instaurer le contrat de travail, le détenu volontaire signe seulement un « acte d’engagement » auprès de l’administration pénitentiaire. Une fois cet acte signé, il peut travailler dans des ateliers rattachés à la prison, les « concessions », pour le compte d’entreprises privées. Il n’est donc pas lié contractuellement à son employeur.

 

Lire la suite : Rue89 Strasbourg (01/05/15)

 

*

*     *

 

 

Travail en prison: le détenu n'est pas un salarié comme un autre

 

"Ce dossier, c'est une vraie patate chaude". Me Fabien Arakelian convenait lui-même que la décision de la cour d'appel de Paris sur le cas de sa cliente Marilyn Moureau soulèverait des questions explosives en prison. Les détenus sont-ils des salariés comme les autres et ont-ils, à ce titre, les mêmes droits ? Lire l'article : Le Huffington Post (20/03/14)

 

*

*    *

 

Un détenu fabrique des pièces pour l'industrie automobile à la maison centrale de Poissy en 2010.

(Photo Joel Saget. AFP)

 

Le travail en prison, un boulot comme un autre ?

 

Les détenus sont-ils des travailleurs comme les autres ? En France, les avancées se font à tâtons, au fur et à mesure de diverses procédures judiciaires. Ce jeudi, la cour d’appel de Paris a rendu une décision importante, en accordant à une détenue des indemnités en compensation de sa rémunération jugée «dérisoire»...

 

Lire l'intégralité de l'article : Libération (21/03/14)

 

*

*      *

 

Prison de Caen, atelier : 1976 - Photo Jean Gauny

 

*

*    *

 

PHOTO ARCHIVES LP

 

Mondialisation, marketing difficile, l'administration pénitentiaire peine à proposer un emploi à ses détenus

 

Achèteriez-vous un article si son étiquette affichait "made in prison" ? À cette question, prudentes, les marques qui font fabriquer tout ou partie de leurs produits en milieu pénitentiaire ont choisi de répondre pour le consommateur : probablement pas... Alors autant le taire.

Tabou, le sujet l'est assurément. À Marseille ainsi, plusieurs marques, positionnées plutôt haut de gamme, ont bien un atelier au sein du centre pénitentiaire des Baumettes. Textile, bijouterie, parfums ici, pièces automobiles ou aéronautiques ailleurs, ces sociétés ont passé un contrat avec les établissements, qui emploient les détenus.

 

Lire la suite : La Provence (03/12/14)

 

 

*

*      *

 

 

Made en Prison

 

M6 - Made in Prison (date inconnue) - Made in Prison

 

Lire l'article : Made in Jail : Des marques et des produits 100% Prison

 

D'autres reportages : Genepi Nancy (2013) : 

La réinsertion par le travail : quelles perspectives ?

 

*

*      *

 

Gonzague Rambaud (2010) : Le travail en prison

 

Où peut-on rémunérer légalement des salariés 3 euros de l'heure ? En Roumanie ? En Chine ?

Non, nul besoin de délocaliser : il suffit de solliciter les ateliers pénitentiaires, où des détenus travaillent pour des sous-traitants de grandes entreprises françaises

D'autres groupes cogèrent une trentaine de prisons françaises au travers de respectables filiales.

En interrogeant des multinationales, des PME et des TPE, ce livre explore une zone économique méconnue.

Quelles sont les réalités et les conditions du travail en prison ? Les détenus qui acceptent de travailler peuvent-ils être libérés plus vite ?

 

Les activités rémunérées en prison facilitent-elles réellement, ou seulement en théorie, la réinsertion ? Autant de noeuds et de questions qui sont ici examinés et dénoués. 

 

*

*    *

 

Un atelier à la prison de Bois-d'Arcy, en juillet 2014. (Photo Kenzo Tribouillard. AFP)

 

P. Bellenchombre, R. Canino, N. Frize, D. Lhuillier (2009) 

Le travail incarcéré. Vues de prison.

 

Le travail en mileu carcéral est particulièrement intéressant pour explorer les finalités de la prison, les « usages » que les personnes incarcérées font des « offres » d’activités intra-muros, le sens de la peine et du « traitement pénitentiaire ».

On sait que l’empêchement de l’activité est une privation du pouvoir de l’action. Etre privé de métier, c’est être cantonné à des « occupations », etre amputé des conditions nécessaires à la fois à la construction de soi et à la construction du vivre ensemble.

En ce sens, la prison constitue bien un véritable observatoire de questions communes à toute société comme à tout individu. 

 

*

*      *

 

Direction de l'administrtion pénitention : Le travail en prison

Cliquez pour télécharger

 

A lire aussi :

 

De l'ombre à la liberté (Octobre 2014) : Dossier sur le Travail en prison

Michel Huyette (14/06/13) :  

Les droits des détenus qui travaillent en prison - Une décision du Conseil constitutionnel

 

 

 
***************************************************************************************************
 
Un peu d'humour enfin...
 
Le travail c'est la santé !
 
 
 
*
*    *
 
 
Post publié le 11/10/13 mis à jour le 05/05/15
 

Commenter cet article

À propos

brunodesbaumettes.overblog.com

“bruno13marseille@live.fr”

Rédigé par Bruno des Baumettes

Hébergé par Overblog