Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

brunodesbaumettes.overblog.com

journal d'un détenu au quartier des "Isolés" - Prison des Baumettes à Marseille

Publié par Bruno des Baumettes
Publié dans : #témoignage, #écriture, #journal

"Attendre. Pourquoi faut-il toujours attendre ? attendre une lettre, un appel, un parloir tout ça pourquoi ? je me le demande..." Prison de Lyon - Juillet 2006

 

(en haut à gauche) carte d’un prisonnier à l’occasion du 1er avril - (en bas à gauche) enveloppe décorée - (à droite) dessin - Source : Gwenola Ricordeau (2014) : Les objets au parloir

 

Les lettres de prison...

 

Le courrier en prison représente pour certain(e)s l'unique lien qui les rattache encore à quelqu'un à quelque chose à l'extérieur...

 

Parfois ce ne sont que quelques mots griffonnées, d'autres fois des poèmes faits de mots hésitants, pour d'autres enfin, il s'agit-là d'un véritable cri sorti des Enfers, un message d'un homme/d'une femme au fond d'un trou, qui s'adresse alors à l'humanité toute entière...

 

Ecoutez-les, (re)lisez-les, ouvrez vos yeux et votre coeur, M'ssieurs-Dames !

 

Lettres de prison - Source : Gwenola Ricordeau (2014) : Les objets au parloir

 

*

*     *

 

Des lettres d'outre-tombe

 

Une grande partie de la "littérature carcérale" est composée des lettres adressées, échangées, entre les détenu(e)s et des proches parents, amis, amant(e)s... ou parfois à d'autredestinataires plus improbables : journalistes, avocats,...

Parmi ces correspondances, plusieurs ont été au fil des années réunies, étudiées, publiées. Des lettres souvent poignantes d'émotion, parfois très "scientifiques" dans la description faite des conditions d'emprisonnement et de solitude. 

 

Des lettres pafois plus simples, comme un simple geste de la main, un "au-revoir" d'au-delà des barreaux, un "ne m'oubliez pas complètement"...

 

*

*     *

 

 

Extrait du Journal de Bruno des Baumettes

 

"Hier soir, j'ai reçu un ultime signal d'Adrian. Maintenant, je sais bien qu'il a quitté les Baumettes. Le vaguemestre m'a apporté une lettre de lui ainsi que les derniers courriers que je lui avais adressés, des courriers qui n'ont pu lui être distribués.


"J'ouvre sa lettre seulement à présent, c'est de toute façon bien futile. Quelques mots sans importance aucune, deux photos de lui, des photos d'une journée de vacances au bord de mer. Des photos que je lui avais remises quand j'étais venu le voir la première fois ici, un mois après son incarcération. C'était en mai ou en juin, je crois. Vraiment, dans un autre univers les choses auraient pu se passer autrement.


"Comme neige au printemps, c'est arrivé bien tard : ça n'ira pas plus loin. Je ressens son départ comme le prix à payer : sa délivrance en échange de ma captivité. Drum bun, Adrian. J'ai cette prison pour moi seul à présent où reposer ma vieille carcasse. Et je compte y régner sans partage...


"Ecrire d'abord. Ecrire un guide pratique peut-être, ou un guide de voyage : 'Comment bien vieillir en prison, Itinéraire d'un fou.' Fou, pourquoi pas ?


Etre fou ou le devenir, voilà une alternative plausible et raisonnable. D'autres ici s'en accommodent bien. Comment faire pour vraiment se convaincre d'être fou ? Faut-il seulement se le répéter ? Y a-t-il des gestes à prendre ? Peut-être faut-il tourner, tourner et tourner encore en bas dans la cour jusqu'à s'en étourdir, jusqu'à tomber à genou, pour qu'autour les tables en béton, les grillages, les murs-mêmes, les Baumettes tout entier se mettent à rondoyer..."

 

Lire la suite : Journal de Bruno des Baumettes : comme neige au printemps (Chap. 2)

 

*

*      *

 

Les plumes du pénitencier : quand les "très longues peines" se mettent à écrire

 

Dans la maison centrale de Clairvaux, des assassins et des braqueurs rédigent des textes mis en musique par de grands compositeurs. Reportage sur une expérience unique...

Lire l'article :

Le Nouvel Obs (03/08/14)

 

 

 

*

*      *

 

Appel à contribution :

Colloque : Lire, écrire, penser et communiquer en prison

 

Cette rencontre scientifique s’inscrit dans le cadre d’un projet de longue haleine intitulé « Écriture carcérale et expression politique en Europe au XXe siècle ». Pour ce premier colloque, la question sera envisagée dans une perspective de longue durée sous l’angle du droit et des règlements carcéraux. L’ensemble des contextes d’incarcération seront pris en compte – de la relégation (confino) à la prison, des camps de prisonniers, aux camps de concentration en passant par les maisons d’arrêt pour la jeunesse.

 

Il s’agira de s’interroger sur les processus de conquête (ou de limitation) des droits à lire et écrire en prison –qu’il s’agisse de la correspondance, de l’écriture de carnets, de dessins - dans un processus d’interaction entre gouvernements, autorités, société civile et politique et, bien sûr, population carcérale. Les cas de la France, de l’Espagne, de l’Italie et de l’Allemagne seront considérés.

 

Lire la suite : Calenda (03/09/14)

 

Photo : Sylvain Borsatti

 

*

*     *

 

 

VISITEZ LA PAGE :

 

 PAROLES DE TAULARDS

Commenter cet article

À propos

brunodesbaumettes.overblog.com

“bruno13marseille@live.fr”

Rédigé par Bruno des Baumettes

Hébergé par Overblog