Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

brunodesbaumettes.overblog.com

journal d'un détenu au quartier des "Isolés" - Prison des Baumettes à Marseille

Publié par Bruno des Baumettes
Publié dans : #droits de l'homme, #dignité

 

Un gardé à vue entre la vie et la mort après avoir chuté dans une gendarmerie...

 

Un homme placé en garde à vue dans une affaire de moeurs s'est retrouvé entre la vie et la mort après avoir fait une chute dans les locaux de la gendarmerie de Neuville-sur-Saône (Rhône), a-t-on appris de source judiciaire. Agé de 35 ans, cet homme qui avait été placé en garde à vue vers 9 heures se serait "laissé glisser en arrière dans le vide" alors qu'il était en compagnie d'un gendarme, selon les premiers éléments de l'enquête.

 

Source : Le Parisien (17/03/15)

 

*

*     *

 

Claude Miller (1981) Garde à vue

 

La garde à vue, machine à intimider

 

En 1903, un décret accorde aux gendarmes un délai de vingt-quatre heures pour conduire la personne arrêtée devant le procureur : pendant cette période, la personne peut être retenue dans une chambre de sûreté. « Progressivement, en marge du droit, policiers et gendarmes prennent pour habitude de garder les personnes arrêtées plus longtemps qu’il n’aurait été nécessaire pour les conduire devant un magistrat et de profiter de ce temps pour les interroger », expliquait le magistrat Jean-Pierre Dintilhac dans une contribution au think tank Terra Nova, en 2010.

En 1958, le code de procédure pénale encadre le système. « L’officier de police judiciaire peut, pour les nécessités de l’enquête, placer en garde à vue toute personne à l’encontre de laquelle il existe une ou plusieurs raisons plausibles de soupçonner qu’elle a commis ou tenté de commettre une infraction. »

 

Lire l'article complet : Le Monde (13/11/14)

 

*

*     *

 

 

Des effets de la privation de liberté sur l’individu
Récit d’une garde à vue - Extrait

 

"Je veux parler de l’individu dit « normal » au départ. Vous le foutez en taule : plus jamais vous ne récupérez un gars normal ! JAMAIS ! Votre gars est marqué au fer rouge pour toujours. Sa blessure dépasse de loin la douleur ressenti e au contact du fer chauffé à blanc. En plus, elle ne se voit pas, elle est à « l’ intérieur », directement sur le coeur. Elle est pile là où se trouve le
siège de tous vos souvenirs d’amour, là où vous en fabriquez d’autres. À la place de ce coeur fait pour l’amour, il n’y a plus qu’un… C’est de votre faute, fallait pas me faire parler de «siège». Il n’y a plus qu’un… Oserai-je le dire ?
"

 

 

"D’un seul coup, il me revient en mémoire la réflexion d’un ancien taulard qui avait été enfermé pour détournement d  fonds. Comme il continuait ses malversations et qu’on lui faisait remarquer qu’il risquait à nouveau la prison, ce dernier répondait doctement : «  Et alors ? J’ai déjà un trou du cul ! On ne peut m’en faire un deuxième !  »

"Ben oui… Le mieux, lorsque vous avez été enfermé – ne serait-ce qu’une nuit en garde à vue – c’est de s’en foutre éperdument  et  de se dire : « Je vais y retourner et cette fois-ci, ce sera bien plus justifié ! »

"Vous devenez alors délinquant patenté, trafiquant de drogue notoire, violeur récidiviste, assassin jouissif, terroriste convaincu. Il faut suivre une trajectoire logique sinon, dans votre tête, c’est le désordre le plus total..."

 

Lire l'article complet : Genepi-Passe-Muraille n° 51 page 56 (2014)

 

 

*

*      *

 

 

 

Le droit de se taire est un droit fondamental, n'avourez rien

 

Lorsque vous êtes pris dans une affaire à connotation pénale, y compris dans le cadre du travail, « n’avouez » rien. A personne. Au commissariat, refusez le système de l’audition dite « libre », véritable arnaque trouvée par les OPJ et les Procureurs pour contourner le droit à l’avocat en garde à vue et obtenir des preuves à charge de façon déloyale ; demandez votre placement officiel en garde à vue et n’oubliez Jamais que le droits de se taire est un droit fondamental en matière pénale. 

 

Lire la suite : Les Enragés (10/06/14)

 

Lire aussi :

Paris-Match (19/02/10) :  Garde à vue : Attention, ces gens sont dangeureux ! 

 

*

*     *

 

Post publié le 23/03/15 mis à jour le 11/06/15

 

Commenter cet article

À propos

brunodesbaumettes.overblog.com

“bruno13marseille@live.fr”

Rédigé par Bruno des Baumettes

Hébergé par Overblog