Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

brunodesbaumettes.overblog.com

journal d'un détenu au quartier des "Isolés" - Prison des Baumettes à Marseille

Publié par Bruno des Baumettes

Source : The Koestler Trust

 

 

L'art carcéral n'a pas attendu Lascaux pour rayonné dans le monde. Voici venues d'autres prisons, plus ou moins lointaines, des oeuvres, parfois aux contours étranges, ou bien aux couleurs exotiques. (Bon... je reconnais : la Suisse ou le Luxembourg c'est pas si loin que ça...)...

 

Vous y trouverez aussi des oeuvres étranges, d'étranges Etrangers incarcérés ici et là : c'est-à-dire 'ailleurs'...

 

                                          Tommy Trantino

 

EXPOS D'AILLEURS

Belgique -Liège : "Miroir de l'Âme", biennale d'oeuvres de détenus 2015)

Luxembourg - Prison de Neufchâteau (Luxembourg) - 2010 : Exposition 'Clair & Obscur'

Suisse - De Champs-Dollon au Musée (Suisse) 2011 : Quand l'art fleurit en prison

 

Royaume-Uni : The Koestler Trust - La Fondation Koestler

 

Mexique : El paño -L’art carcéral Chicano - exposition 2010

 

Canada - Montréal :  Agir : L'art des femmes en prison (2011)

 

USA, Etat de New York : Rehabilitation Through the Art

USA, Philadelphia’s historic Eastern State Penitentiary (2014) : The Big Graph

University Beyond Bars (2013) : The Prison Art show (Seattle - USA)

Sharon E. Bliss et alii (2010) : Prison/Culture

USA - Michigan - Janie Paul (2010) : Witnessing Prison Art

USA - Robert Gober (1992) : Prison Window

 

ARTISTES D'AILLEURS EN TAULE

 

COMMENTEZ !

PARTAGER SUR FACEBOOK  

 

 

**************************************************************************************************

 

 

Belgique "Miroir de l'Âme", biennale d'oeuvres de détenus

Du 17 au 24 avril 2015 - LE HANGAR - 43b, Quai Saint-Léonard 4000 Liège

 

Au sein des différentes prisons, des coordinateurs socioculturels ont soutenu et développé des espaces de création pour les personnes incarcérées. Certains établissements pénitentiaires ont bénéficié de l’organisation d’atelier collectif tandis que d’autres ont soutenu les processus de création de certains détenus en leur permettant de créer en cellule.


« Miroir de l’Âme » rassemble des créations artistiques de différentes techniques telles que le dessin, l’aquarelle, la poésie, le chant ou la sculpture. Les artistes à l’origine de cette exposition sont tous incarcérés dans une des prisons francophone de Belgique...

 

Pour en savoir plus : Concertation des associations actives en prison

Lire aussi : L'avenir.net (17/04/15) :

Des détenus exposent leurs œuvres à Liège: voici pourquoi c'est une bonne idée

*

*      *

 

Prison de Neufchâteau (Luxembourg) - 2010 : Exposition « Clair & Obscur »

 

L’exposition « Clair & Obscur » fut composée de huit modules illustrant des locaux de prison et balayant le quotidien des détenus.

Les organisateurs ont concentré dans le couloir administratif l’incertitude liée à la date de sortie, le quotidien (nourriture, santé…) et la réinsertion. La salle de visite est l’occasion de montrer que la prison n’a pas seulement des conséquences sur le détenu mais aussi sur ses proches. Enfin, une place a été réservée à la formation.

Lire : Ardenne Web : 

Exposition des œuvres de détenus de la prison de Saint-Hubert

 

 

Trois tableaux d'une exposition...(source : Ardenne Web Eu). Cliquez pour agrandir

 

*

*      *

 

De Champs-Dollon au Musée (Suisse) 2011 : Quand l'art fleurit en prison

 

L’activité artistique peut aider à se reconstruire. C’est l’expérience que fait depuis onze ans Anouk Gressot, céramiste, avec des détenues de la prison genevoise de Champ-Dollon.

 

'Les objets étranges de Danka 

Parmi les milliers d’objets produits dans les Ateliers créatifs des femmes de Champ-Dollon, les pièces étranges à forte connotation sexuelle de Danka, griffées, entaillées, ligotées, obturées, reflètent la vie torturée de leur auteure.

'Rom de Serbie, celle-ci n’a pas parlé durant deux semaines en arrivant aux ateliers, restant le visage collé contre les vitres, le regard tourné vers l’extérieur.

 

Après avoir réalisé ses céramiques, elle s’est ouverte, a demandé à prendre la responsabilité de la cuisine utilisée pour les pauses.'

 

Source : M. Polli - Le Courrier (10/12/13) : Quand l'art fleurit en prison

 

Ces oeuvres, conçues par les détenues, furent exposés au Musée Ariana à Genève,

dans le cadre de l’exposition «1001 bols»

 

********************************************************************************************

 

 

AGIR : L'art des femmes en prison (Montréal 2011)

 

L’Exposition AGIR est un événement de diffusion d’œuvres interdisciplinaires créées à l’intérieur de différents établissements de détention pour femmes au Canada.

Réalisée sur une période de deux ans, cette initiative d’art communautaire a engagé, dans un processus collaboratif, une cinquantaine de femmes judiciarisées et une dizaine d’artistes professionnels multidisciplinaires... 

 

Lire la suite : Engrangenoir.ca - Levier

 

 

 

 

« Les problématiques des femmes judiciarisées sont souvent distinctes de celles de leurs vis-à-vis masculins : les causes de leur incarcération sont, plus souvent qu'autrement, un concours de circonstances et elles s'adaptent très mal au monde carcéral...» Carole Laure

 

   

(Photos de l'Exposition : Agir - l'art des femmes en prison - Montréal 2011)

 

*****************************************************************************************************

 

El paño - L’art carcéral Chicano 2010 - Bordeaux / 2013 - Sérignan

 

L’art du paño, diminutif de pañuelo (“mouchoir” en espagnol) est apparu pendant les années quarante dans les prisons du Texas, de Californie et du Nouveau-Mexique, à la faveur du Pachuco Movement (zootsuiters) qui cristallisa pour la première fois l’identité chicano aux États-Unis.

Certains amateurs remontent jusqu’au système pénitentiaire français mis en place au Mexique après la révolution de 1910, quand seuls les prisonniers blancs pouvaient disposer de crayons et de papier pour écrire du courrier.

 

Devant cette ségrégation financière, les détenus, hispaniques et illettrés pour la plupart, inventèrent leur propre façon de communiquer avec le dehors. Sur des mouchoirs réglementaires fournis gracieusement par l’administration pénitentiaire, ils se mirent à dessiner à la plume avec de l’encre récupérée, de la cire ou du café.

 

D’impeccables substituts illustrés qui laissaient passer des messages aux proches, au-delà des murs d’enceinte. Source : Librairie 'La mauvaise réputation' - Bordeaux

 

Reno Leplat-Torti 2013  - Panos, art carcéral

 

C'est dans cette tradition chicana que l'artiste Reno Leplat-Torti a proposé aux détenus de la Prison de Béziers un atelier de création de panos.

Le Musée d'art contemporain de Sérignan (34) a présenté en avril 2013 ces créations en écho à la collection de Reno Leplat-Torti qui compte plus de deux cents panos.

 
 
 
El paño - L’art carcéral Chicano 2010 - Bordeaux / 2013 - Sérignan
El paño - L’art carcéral Chicano 2010 - Bordeaux / 2013 - Sérignan
El paño - L’art carcéral Chicano 2010 - Bordeaux / 2013 - Sérignan
El paño - L’art carcéral Chicano 2010 - Bordeaux / 2013 - Sérignan

El paño - L’art carcéral Chicano 2010 - Bordeaux / 2013 - Sérignan

****************************************************************************************************************

The Koestler Trust - La Fondation Koestler - Royaume-Uni

 

Grande-Bretagne - La Fondation Koestler (The Koestler Trust) est l'organisation non-gouvernementale la plus importante du Royaume-Uni pour la promotion de l'art carcéral.

Elle récompense, expose et met en vente des oeuvres réalisées par des détenus et des personnes retenues dans des centres psychiatriques sécurisés depuis plus de 50 ans.
 

L'objectif est de monter au grand public que les personnes incarcérées - en prison ou en mileu fermé on du talent et des potentiels. C'est aussi de motiver ces pesonnes à investir le domaine artistique, en réalisant leurs propres oeuvres, et de transformer leur vision de l'existence.

 

Source : Fondation Koestler - Traduction personnelle

 

*
*    *

 

La Fondation Koestler organise tout long de l'année des Expositions ('exhibitions' en anglais) dans les quatre coins de la Grande-Bretagne (je dis quatre, mais je ne sais pas combien ce pays à exactement de coins...)

VISITE DES 'EXHIBITIONS'

La visite est si riche et les oeuvres si denses qu'on ne peut que la visiter en plusieurs plusieurs volets...

Visite 1 : Exposition d'art carcéral en Ecosse (2013)

Visite 2 : Portraits de Taulards

Visite 3 : Triptypes et séries

Visite 4 : Les Violences de l'enfermement

Visite 5 : Sculptures carcérales

 

Cette promotion des oeuvres des Détenus ne s'arrête pas à la peinture, elle englobe aussi la sculpture, les arts graphiques que les nouvelles formes d'expression musicales telles le Rap ou Techno...

 

Frame of Mind, Safety Net of Sky,The Koestler Exhibition for the North West 2012

 

*

*     *

 

Arthur Koestler (1941) : Le zéro et l'infini

Arthur Koestler, qui a fondé le Prix Koestler en 1962, a vécu les tragédies du XXe siècle. Juif, communiste, puis anti-stalinien, il fut plusieurs fois arrêté. 

Ses expériences en tant que prisonnier politique lui ont donné un aperçu exceptionnel sur la relation entre l'emprisonnement et de la créativité, s'opposant ainsi à tous les 'systèmes fermés de la pensée'.

Son roman le plus célèbre "Darkness at Noon" a été traduit en français sous le titre "Le zéro et l'infini".

 

 

*

*     *

 

James Crosby et Alii (2013) : Doing Time with the Arts

La Fondation Koestler à 50 ans

La créativité est sans limite, alimentée par de puissants sentiments d'espoir et de désespoir, d'amour et de perte, de nostalgie et de remords, elle prend autant de formes que les émotions et les compétences qui la font naître : poignants portraits, poèmes éloquents, des paysages imaginaires, des objets ingénieux... (En savoir plus et commander ?)

 

*

*    *

 

Liens vers

Koestler Trust - Le Site

FaceBook

 

***************************************************************************************************************

 

USA - THE SHOW MUST GO ON...

 

 

USA, Etat de New York : Rehabilitation Through the Art - RTA

'Given an opportunity, inmates can, and will, step forward on their own and make significant changes in their lives'

 

BIGHOUSE MACBETH par les détenus de Sing Sing 

 

RTA was founded in Sing Sing in 1996. Today, we work in five New York State prisons with innovative programs in theatre, dance, creative writing, voice and visual art.

RTA is dedicated to using the creative arts as a tool for social and cognitive transformation behind prison walls. 

RTA fut créé au Pénitentier de Sing Sing en 1996.

L'organisation intervient aujourd'hui dans cinq Prisons de l'Etat de New-York en proposant des actions au niveau du théâtre, de la danse, des ateliers d'écriture. 

Sa mission est d'utiliser les arts vivants aurprès des détenus comme outil de transformation à la fois au niveau personnel et social. 

 

RTA changes lives!

 

RTA Lien vers http://www.rta-arts.org/

RTA Lien vers FACEBOOK

 

 

*

*     *

 

 

USA (2014) : Philadelphia’s historic Eastern State Penitentiary ; The Big Graph

 

Sans surprise, Cette sculpture, 'The Big Graph' - Le grand graphique - révèle que la population carcérale des États-Unis a connu une croissance exponentielle depuis 1970. «Aujourd'hui, les États-Unis emprisonne plus de 700 personnes pour 100.000 citoyens». "C'est le plus haut taux d'incarcération dans le monde. Les taux de criminalité ont augmenté et diminué tout au long de ces années, en grande partie indépendamment du taux d'incarcération".

 

Source : News Artnet.com (06/06/14)

 

*

*     *

 

University Beyond Bars (2013) : The Prison Art Show (Seattle - USA)

 

UBB - The Prison Art Show

 

 

*

*        *

 

Sharon E. Bliss et alii (2010) : Prison/Culture

 

USA - Plus de deux millions de personnes sont derrière les barreaux dans les prisons américaines. Prison/Culture présente la culture de l'incarcération comme une partie intégrante de l'expérience américaine à travers une revue des oeuvres créées par des détenus  ainsi que par des artistes de l'extérieur...

Lire : Prison Photography (05/05/10)

 

*

*       *

 

USA - Michigan - Janie Paul (2010) : Witnessing Prison Art

 

USA - Michigan - Janie Paul (2010) : Witnessing Prison Art

*

*     *

 

Robert Gober (1992) : Prison Window

 

Haut sur le mur et décidément hors de portée, une fenêtre barrée révèle un aperçu illusoire d'un ciel bleu et radieux, en trompe-l'oeil. Gober transforme ainsi la galerie en cellule de prison, avec l'apparence d'un paysage bien au-delà afin de provoquer auprès du spectateur le désir de s'échapper...

 

Lire l'article complet : 

Robert Gober (1992) : Prison Window

 

 

****************************************************************************************************

 

ARTISTES D'AILLEURS EN TAULE

 

Italie - Gaspare Mutolo : il pittore pentito di mafia

Suisse : Joseph Giavarini : Le prisonnier de Bâle

Gde-Bretagne - Thierry Albenque (2001) : Artville

Gde-Bretagne Jimmy Boyle : La Rage et le rêve des condamnés

 

Amérique Latine - Jhafis Quintero : 'L'art et la la criminalité sont deux frères jumeaux'

Amérique Latine -  Antonio Vega Macotela (2006/2010) : Mexican Rashes

 

Ci-dessus, exemple d'une toile anonyme...       

 

CANADA : Deux détenus en établissements correctionnels

 

USA - Cliff Towers :  Masques

USA - Charles Bronson (2009) : Courtesy of the Princess

USA - Angad Singh Bhalla (2012) : Herman's House

USA - Tommy Trantino : écrivain, peintre et poète

    

Malheureusement, de nombreuses prisons ne permettent pas au détenus de devenir des artistes reconnus - ni même connus. Leur identité restant souvent 'protégée', ils créent dans l'anonymat, sinon dans la clandestinité.

 

A Lire : De l'art et des taulards - Exemples d'art en prison (c'est en grec mais avec un peu d'effort !)

************************************************************************************************************

 

 

Gaspare Mutolo, il pittore pentito di mafia

 

Italie - Condamnés à une trés lourde peine, Gaspare Mutolo est devenu un peintre mafioso-repenti exemplaire. L'ex-bras droit d’un boss de cosa nostra, trafiquant de drogue, il compte une trentaine de meurtres à son actif. C’est lors de son séjour à la prison d'Ucciardone, prison presque exclusivement réservée aux détenus mafieux qu'il découvre la peinture...

En voir plus : Blitz quotidiano (15/01/13) - En italien

******************************************************************************************************

 

 

 

 

Joseph Giavarini : Le prisonnier de Bâle

 

Joseph Giavarini (1877-1934) est condamné en 1929, à la suite d'un crime passionnel à six ans de réclusion.

Seul dans sa cellule, il se met à confectionner des groupes de figurines avec de la mie de pain qu’il pétrit entre ses doigts, puis de la terre non cuite que lui fournit sa famille lors de ses visites. 

L’ensemble représente des acrobates aux membres élastiques et démesurés accompagnés d’une fanfare insolite.

Pour en (sa)voir plus : Lausanne-Le Musée de l'Art brut

 

***********************************************************************************************************

 

Jimmy Boyle : La Rage et le rêve des condamnés

 

Grande-Bretagne - Jymmy Boyle a passé 25 ans de sa vie en prison.
Condamné en 1967 pour meurtre, il n'en sortira qu'en 1982, libéré pour 'bonne conduite'.
En prison, il devient écrivain et sculpteur...

 

En 1977, est publié 'A Sense of Freedom', un livre autobiographique de la vie de Jimmy Boyle - entre crime et châtiment. Ce récit est adapté pour l'écran en 1979 par John MacKenzie.

 

Lire l'article complet : 

La Rage et le rêve des condamnés

 

 

********************************************************************************************************

 

Thierry Albenque (2001) : Artville

Grande-Bretagne - Un professeur d'arts plastiques organise à Londres une grande exposition baptisée "Artville" consacrée aux œuvres d'art produites au sein de la prison de Pentonville (quartier situé au nord de Londres).
Pendant quelques jours, le suivons alors qu'il  partage son temps entre l'enseignement aux prisonniers et la préparation de l'exposition. 

 

 

Thierry Albenque (2001) : Artville

 

*****************************************************************************************************

 

© Jhafis Quintero 

 

Jhafis Quintero : 'L'art et la la criminalité sont deux frères jumeaux'

Amérique Latine - Jhafis Quintero a passé dix années détenu dans les prisons sud-américaines. Il est aujourd'hui un artiste reconnu.

"À partir de mon expérience et pour avoir appartenu aux deux disciplines, je crois que l’art et la criminalité sont deux frères jumeaux qui partagent cette nécessité de transgresser. Au long de ma vie, j’ai connu beaucoup de criminels qui pourraient être de grands artistes et j’ai connu des artistes qui feraient d’excellents criminels..." Source : UpRising (06/07/12) -

 

Visionner ses oeuvres.

 

A Lire aussi : Les Quotidiennes (24/10/13) : L’art, un espoir, même en prison ?

 

© Jhafis Quintero 

**********************************************************************************************************

 

 Antonio Vega Macotela (2006/2010) : MEXICAN RASHES/Eruptions cutanées

 

Mexique - Antonio Vega Macotela a passé plus de 500 heures dans la prison de Santa Martha Acatitla, l'une des plus surpeuplé du Mexique afin de travailler avec les détenus.

"La première fois que je suis allé, j'ai été vraiment peur. Il ya plus de 2500 hommes dans cette prison.(...) J'avais une boule au ventre chaque fois que j'arrivais deant la porte..."

"J'ai commencé à aller à la prison parce que je travaillais sur l'art qui traite de la notion de temps..."

Ci-dessus : "Pour me remercier d'avoir été le témoin des premiers pas de son fils, Superaton a passé trois heures à aligner les mégots de sa cellule. " Antonio Vega Macotela

 

Lire l'article : Antonio Vega Macotela : Mexican Raches

 

***************************************************************************************************************

 

CANADA

Deux détenus en établissements correctionnels

 

    

Richard Moosewah                                                               Gloria Neapetung

********************************************************************************************

USA

 

Cliff Towers : Masques

 

  

Cliff Towers - Détenu à la Prison de Bartlesville en Oklahoma USA - Masques réalisés en savon

 

**************************************************************************************************

 

Charles Bronson (2009) : Courtesy of the Princess

Dessins de Prison

Charles Bronson (de son vrai nom : Michael G. Peterson) fut considéré par certains comme le détenu le plus dangereux de Grande-Bretagne, emprisonné pendant 35 ans il fut maintenu la plupart du temps à l'isolement.

Par un jeu documentaire visuel, Courtesy of the Prinsess est un roman d'emprisonnement allant de 1997 - 2000 dit en graphite, encre et crayon de couleur. Les dessins sont brutalement révélateurs de son univers intérieur et carcéral.

 

 

Lire l'article complet : Charles Bronson : Criminel et Artiste

 

Pour visionner l'album, Cliquez sur l'image

 

**************************************************************************************************

 

Angad Singh Bhalla (2012) : Herman's House

Depuis près de 40 ans, Herman Wallace est enfermé en cellule d’isolement dans une prison de Louisiane. Ce membre des Black Panthers est accusé d’avoir assassiné un gardien. En 2001, une jeune artiste militante, Jackie Sumell, lui propose de participer à un projet d’art en imaginant la maison de ses rêves. 

Récit d’une entreprise artistique unique, Herman’s House est également le portrait étonnant (on n’entend que sa voix) d’un être humain qui a survécu à un système carcéral barbare.

 


Herman's House (2013) Bande annonce (VO)

 

***************************************************************************************************

 

Tommy Trantino : écrivain, peintre et poète

 Né en 1938 aux Etats-Unis, Tommy Trantino, d'abord condamné à mort puis à la perpépuité, recouvra la liberté en 2002, après 38 ans d'emprisonnement.

Il a écrit "Lock to Lock", un ensemble de lettres-poèmes et d’illustrations produites durant son séjour pénitentiaire...

Il a inspiré de nombreux artistes dont Henry Miller...

 

 

Lire l'article : Tommy Trantino (1974) Lock the Lock

 

 

Tommy Trantino : Collage

 

 

 

 

 

 

À propos

brunodesbaumettes.overblog.com

“bruno13marseille@live.fr”

Rédigé par Bruno des Baumettes

Hébergé par Overblog