Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

brunodesbaumettes.overblog.com

journal d'un détenu au quartier des "Isolés" - Prison des Baumettes à Marseille

Publié par Bruno des Baumettes
Publié dans : #internet, #téléphone

Elodie Drouard (2014) : Prison de la Santé (Paris)

 

La prison est d'abord un lieu de privation de liberté : liberté d'aller et venir, mais aussi liberté de communiquer avec l'extérieur.

Isoler les détenus du monde extérieur est un principe premier de toutes les prisons. A l'solement physique se rajoute un strict contrôle de toutes formes de communication entre le dedans et le dehors.

Qu'à cela ne tienne, de tout temps les taulards ont tenté, de toutes les façons, de maintenir et parfois entretenir et développer des liens avec l'extérieur, pour le meilleur et pour le pire...

Aujourd'hui se pose la question de l'utilisation des téléphones portables et, pourquoi pas demain d'Internet au sein des prisons ?

 

Lire : Le Nouvel Obs (07/01/15) : "Le téléphone portable en prison est avant tout une aide morale"

 

*

*      *

 

© Mehdi Fedouach - AFP

 

Les prisons bientôt équipées de nouveaux brouilleurs de téléphone portable

 

Christiane Taubira a annoncé qu'une nouvelle technologie de brouilleurs pour téléphones portables devrait être installée dans les prisons françaises d'ici fin 2015. Une volonté pour mettre fin aux communications des détenus alors que la saisie de téléphones portables a atteint un record en 2014.

 

Lire la suite : BFM TV (02/03/15)

 

*

*      *

 

Arguments pour l’autorisation des téléphones portables en prison

Par Robin des Lois

 

Permettre aux détenus d’avoir un téléphone portable faciliterait le maintien des liens familiaux et la réinsertion par l’emploi.

 

Le téléphone existe déjà en prison, avec des lignes fixes, des cabines. Mais c’est un système extrêmement lourd : il faut fournir la facture de téléphone de la personne qu’on souhaite appeler, il n’y a pas d’intimité car les cabines sont dans un couloir, il faut faire la queue. Dans la pratique, le système marche très mal et a donc provoqué une explosion de la présence des téléphones portables.

Sur le papier, ces derniers sont illégaux mais, dans la réalité, il y en a des centaines dans les prisons et l’administration pénitentiaire a quasiment renoncé à en faire la chasse, tout simplement parce qu’ils sont un élément de paix sociale...

 

Lire l'intégralité de l'article : Ma Vérité Sur (10/09/14)

 

 

*

*      *

 

PETITION

Afin d'autoriser aux détenus la possession d’un téléphone.

A l’attention de la Ministre de la Justice, de l’Assemblée Nationale, et du Président de la République

SIGNEZ LA PETITION ICI 

 

*

*     *

La prison de Clairvaux dans l'Aude (2006) - Photo : Jack Guez/AFP
 

Prison : quand l'État rackette les détenus...


Une société belge gère les communications des prisons françaises. Les détenus doivent débourser 250 euros par mois pour vingt minutes par jour de communication.

C'est le forfait téléphonique le plus cher d'Europe et peut-être même du monde... Il est belge, mais il concerne les détenus des prisons françaises : 250 euros par mois pour vingt minutes de communication par jour environ. Pour parler avec leurs proches, les détenus français doivent utiliser les bons vieux téléphones fixes dans chaque établissement pénitentiaire, à des horaires précis. Souvent dégradés, leur nombre peut varier selon les maisons centrales ou les maisons d'arrêt.

 

Lire l'article complet : Le Point (24/03/14)

 

*

*     *

 

 

Béziers : trois Nîmois interpellés aux abords de la prison avec dix portables

 

Dimanche minuit 7 novembre 2014, circulant à faible allure dans une Clio, près du centre pénitentiaire du Gasquinoy, trois individus sont repérés par des fonctionnaires de la brigade anti-criminalité. Après s'être garés dans la zone résidentielle qui jouxte la prison biterroise, les Nîmois, surveillés par les forces de l'ordre, regardent avec insistance le centre pénitentiaire avant d'en longer le grillage...

 

Lire la suite : Le Midi Libre (09/12/14)

 

*

*      *

 

Loiret - Un père tentait de lancer des téléphones à son fils incarcéré : 8 mois de prison

 

Orléans (45) - Un quinquagénaire a été condamné ce mardi à huit mois de prison ferme par le tribunal correctionnel d’Orléans pour avoir tenté de faire passer à son fils incarcéré deux téléphones portables par-dessus le mur de la maison d’arrêt à l’aide d’une canne à pêche.
(...)
Il avait été surpris dimanche soir, peu avant minuit, par deux policiers en patrouille au moment où il tentait de jeter un objet par-dessus le mur de la maison d’arrêt d’Orléans.

 

Lire l'intégralité de l'article : Le Républicain Lorrain (16/09/14)

 

*

*     *

 

Le Contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue, s'est déclaré favorable à ce que les téléphones portables soient autorisés, mais contrôlés, en prison pour les détenus (Lire sur Libération).

 

Un facteur considérable, selon lui, "d'apaisement" des conditions de détention.

Une fausse bonne idée rétorquent les syndicats de gardiens de prison qui craignent pour la sécurité. (Source : ITélé : Mobile à l'ombre ? 16/02/14)

 

 

*

*      *

 

Portable en prison : « Oui, avec un contrôle »

 

C'est l'une des propositions du contrôleur général des lieux de privation de liberté, qui publie son rapport annuel. S'il reconnaît des améliorations, il dénonce toujours les humiliations. Lire l'article : Ouest-France (12/03/14)

 

Lire aussi : Le Figaro (04/02/15) : Les portables bientôt autorisés en centre de semi-liberté

 

*

*     *

 

Rennes-Vezin : l’administration pénitentiaire condamnée à garantir la confidentialité des conversations téléphoniques des détenus

 

Le Juge des référés enjoint au directeur du centre pénitentiaire de mettre en œuvre toute mesure permettant aux personnes détenues en communication avec leur avocat « de mener celle-ci confidentiellement à l'égard tant de leurs co-détenus que des membres de l'administration pénitentiaire ». La confidentialité des conversations des détenus avec leurs familles doit pour sa part être préservée « à l'égard de leurs co-détenus ».

 

Lire l'article complet : Observatoire International des Prisons (24/04/14)

 

*

*     *

 

Post publié le 25/03/14 mis à jour le 18/03/15

 

VISITEZ LA PAGE :

INTERNET @ PRISON.WEB

Commenter cet article

Michel Guy 02/04/2014 14:54

J'ai du mal à comprendre que le Ministère de la Justice n'ait pas encore compris que la solution était à autoriser sous contrôle le portable ! Au placard les téléphones existent et sont vendus de façon assez libérable ...! Les sanctions sont la saisie voire quelques jours au "trou" et ensuite rebelote...! Certes il faut encadrer tout cela mais les "matons" n'auront plus à se prendre le chou pour ouvrir telle ou telle autre cellule ou éventuellement refuser à un détenu sous des prétextes futiles de rapport difficile avec tel ou tel mec ....! Le placard est une "jungle" ou les rapports sont très difficiles et améliorer ces relations ne peut être que bénéfique pour tous !

À propos

brunodesbaumettes.overblog.com

“bruno13marseille@live.fr”

Rédigé par Bruno des Baumettes

Hébergé par Overblog