Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

brunodesbaumettes.overblog.com

journal d'un détenu au quartier des "Isolés" - Prison des Baumettes à Marseille

Publié par Bruno des Baumettes
Publié dans : #femmes, #genepi

 

Source : L'Humanité (29/07/14)

 

Les mots "bruts" de la jeune femme, alliés à son analyse fine des situations donnent à lire la réalité de la détention et de l’atteinte à la dignité des personne qu’induit ses conditions. Dans cette première partie, Inayah* revient sur les premiers "chocs" liés au statut de "prisonnière" et décrit avec précision le quotidien des détenues. Rédigé à sa sortie, avec Laélia Véron, du GENEPI, à partir des notes de ses carnets, ce témoignage est précieux...

 

*Le prénom a été changé

 

"J’ai choisi de témoigner après avoir vu à la télévision, un reportage sur une maison d’arrêt, dans lequel je ne me reconnaissais pas du tout. La prison y était présentée comme un espace calme et tranquille, une sorte d’hôtel « 4 étoiles » où les détenus étaient confortablement installés et pouvaient faire ce qu’ils voulaient…

D’autre part, lorsque les médias parlent de la prison, ce sont le plus souvent des hommes qui s’expriment. J’ai l’impression que l’on n’entend jamais la voix des femmes détenues.  Or, l’enfermement carcéral des femmes comporte des spécificités.

Mon objectif est de les faire connaitre et de donner une vision réaliste de la vie d’une détenue dans une maison d’arrêt pour femmes..."

 

Lire la suite L'Humanité (29/07/14)

 

Episode 2 : L'Humanité (14/08/14)

Episode 3 : L'Humanité (21/08/14)

Episode 4 : L'Humanité (28/08/14)

Episode 5 : L'Humanité (24/09/14)

 

*

*    *

Post publié le 09/08/14 mis à jour le 16/08/14

 

VISITER LA PAGE :

PRISON DE FEMMES 

FEMMES EN PRISON

Commenter cet article

Ensemblerie 16/07/2016 18:57

Bonjour,OUi je suis un mec.
Qui constate alentour 'trop' de F 30-60 ans, borderline avec difficultés personnelles psycho et permanentes pour avoir subit des injustices graves > à hyper graves, qui n'ont pas été reconnues ou punies ou dites/écoutées en leur temps, ces vécus restés sous le plomb du silence souffrant, j'y ai partagé mon impuissance "a posteriori", car ces personnes sont si vaillantes à se protéger par honte/discrétion qu'elles ont sacrifié leur vie/qualités de femme 'libres' et les chances à saisir lors des choix/jugements que chacun fait lorsqu'il rencontre l'autre dans le monde normal/calme. J'en ai souffert en me disant parfois que si la souffrance nous rends + durs/solides, j'aurais préféré connaitre une F qui aurais pu avoir la conscience (en réclusion) de la seule fenêtre (sans musique de barreaux) qui soit lumineuse: notre propre regard d'humain, en sortie d'écrou. Je m'exprime comme je peu sur une variance du thème abordé d'habitude ici...
Maintenant, si quelqu'un.e peut apporter un supplément à ma réflexion, ce sera bien accueilli... Merci de m'avoir lu !..

Castro goncalves Roger 19/10/2014 20:32

bonjour
Je vient ici laisse mon message pour savoir comment faire pour ecrire a cest femmes qui sont un prison pour qu'elle soit pas seul voilà merci

À propos

brunodesbaumettes.overblog.com

“bruno13marseille@live.fr”

Rédigé par Bruno des Baumettes

Hébergé par Overblog