Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

brunodesbaumettes.overblog.com

journal d'un détenu au quartier des "Isolés" - Prison des Baumettes à Marseille

Publié par Bruno des Baumettes
Publié dans : #histoire

Colonie agricole de Mettray - La carrière

 

Lire précédemment : Les Enfants du Bagne (1) :

Belle-Ile-en-Mer et la Chasse aux Chenapans

 

" Bienvenue les enfants " disait le directeur de la colonie de Mettray, vers 1840, au moment où débutait le grand mouvement des colonies pénitentiaires... Mettray, Saint Maurice, Saint-Antoine... Des noms bien poétiques, en somme : ce furent-là pourtant que des enfants incarcérés grandirent, souffrirent et pour certains périrent...

 

Ecoutez : France Inter (01/10/14) 

L’incarcération des jeunes : les colonies pénitentiaires au XIXème siècle

 

*

*     *

 

René Briard (1968) : bagnards en culottes courtes

Comment se fabrique un repris de justice
René Biard, un adolescent, en prises avec des problèmes familiaux et les difficultés inhérentes à la période de la guerre, va se trouver placé en institutions correctives, à la MES de Belle-Île-en-Mer, puis à celle de Saint-Maurice.
Ce seront aussi pour lui de longues périodes de fugue, d'errance sur fond d'occupation, puis de libération du territoire...

Lire : Jacques Bourquin : René Biard, Claude Charmes, deux « enfants de justice » pendant la guerre

 

 

 

Pour aller plus loin : sur le  Blog de Jacky Tronel :

 Au sujet de la prime de capture de neuf jeunes évadés de la colonie de Jommelières

 

*

*   *

 

Christian Faure (2008) : Les hauts murs

Un orphelin, âgé de quatorze ans est placé dans une 'maison d'éducation surveillée'. Il n'a qu'un rêve : c'est de s'enfuir...

 

Evocation des maisons de correction que dénonça en son temps Jean Genet, véritables prisons ne laissant aucune place à l'enfance. Classique dans la construction, solide sur l'émotion : le meilleur film carcéral français depuis un bout de temps.

 

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
 
*
*      *
 
 
Bandit, voyou, voleur, chenapan !... St Hilaire (86) 1887
 

"J’ai 13 ans et c’est ainsi qu’on me nomme, moi,  Louis Victor Godineau.né à Bouzillé dans le Maine et Loire, en septembre 1886. J’ai grandi à Nantes, rue Richet.  Louis Victor mon père et Félicité Esseuil ma mère sont de bons parents, mais moi c’est autre chose, je suis bagarreur, j’ai mauvais caractère et de mauvaises mœurs, mais je ne suis pas bête. C’est le juge qui l’a dit !
"La dernière fois, en septembre 1886, j’ai tapé un peu trop fort, bing !  « Coupable de coups et blessures, agit sans discernement », alors on m’a envoyé ici. Ici, dans le Poitou, à la Colonie Pénitentiaire St Hilaire, loin de chez moi et je vais y rester jusqu’à mes vingt ans. On va m’éduquer et comme je ne suis pas si bête, j’apprendrai le métier de boulanger. Mes parents sont soulagés. On leur a donné le droit de venir me voir.  C’est le juge qui l’a dit !
"J’ai 13 ans, les sourcils chatains, le front haut, les yeux bleu azur pale, le nez convexe, une petite bouche, un menton rond et un visage allongé, le teint brun. Au-dessus du sourcil droit, j’ai une cicatrice de 2cm. Je suis en bonne santé, juste un peu lymphatique. C’est le médecin qui l’a dit !
"A Saint Hilaire, depuis trois mois. Je commence l’année 1887 avec une mauvaise bronchite et une diarrhée chronique. On m’a envoyé à l’infirmerie.  Là-bas, ça castagne aussi,  hier je me suis pris un coup de sabot. D’accord, je ne l’avais pas volé, mais qu’est-ce que j’ai mal au genou ! Mais je me tais, je me méfie, la loi des sauvageons de St Hilaire, je commence à m’y faire, mais les punitions des matons, ça non… C’est les colons qui vous le disent !
"Ça fait bien  trois mois que je hurle en silence à cause de ce fichu genou, mais ce matin, je n’ai pas pu me lever et j’ai dû  montrer ma jambe, alors ils ont bricolé une attelle..."

 

Lire l'article complet : Lulu Sorcière (11/09/14)
 

 
*
*    *
 

René Santoni (2008) : La colonie horticole de Saint-Antoine

 

Le bagne pour enfants d'Ajaccio sous le second Empire

Pour les insubordonnés des colonies agricoles, et pour les enfants de moins de 16 ans condamnés à  des peines de plus de 2 ans, l’Etat avait mis en place une structure répressive, dénommée La Colonie Correctionnelle de Saint-Antoine », près d'Ajaccio qui fonctionna pendant 11 ans, de janvier 1855 à juin 1866.

A présent il n'en reste que des ruines...

 

 

       

A gauche : F. Bertocchini & E. Rückstühl (2011) : Le bagne de la honte

A Droite : Décharge à ciel ouvert au pied des murs de Saint Antoine

 

Lire : Patrimoine carcéral : Tiphaine Bacquet (13/10/13) : La colonie horticole de Saint-Antoine et le pénitencier de Castellucio 

 

*

*     *

 

Paul Dartiguenave (2007) : Les Bagnes d’enfants et autres lieux d’enfermement

Enfance délinquante et violence institutionnelle du XVIIIe au XXe siècle

Le texte de Paul Dartiguenave, dans toute sa rigueur, nous renvoie aux travaux de Michel Foucault. L’auteur retrace l’histoire de ces lieux maudits qui, suite à la loi du 15 juillet 1889, semblent avoir trouvé une sorte d’aboutissement logique.

Car cet encadrement judiciaire et son corollaire la militarisation de la répression sont aussi le moyen de mettre au pas les « fortes têtes ».

 

Pour en savoir plus : Gavroche.info : Les bagnes d'enfants

 

Pour aller plus loin : Le Blog de Jacky Tromel :

Au sujet des décès des enfants de la colonie agricole et pénitentiaire de Mettray en Touraine

Ministère de la Justice (26/06/11) : Histoire de la protection judiciaire de la jeunesse

 

*

*     *

 

Georges Gauthier (1933) Bagnes d'Enfants

 

Lire aussi : Le Blog de Philippe Poisson  (07/12/14) : 

Il y a 100 ans, un bagne pour enfants à La Couronne

 

       

A gauche : F. Bertocchini & E. Rückstühl (2011) : Le bagne de la honte

A Droite : Décharge à ciel ouvert au pied des murs de Saint Antoine

*

*     *

 

VISITEZ LA PAGE :

 

CHRONIQUES DU BAGNE

LA MERE DES PRISONS

Commenter cet article

À propos

brunodesbaumettes.overblog.com

“bruno13marseille@live.fr”

Rédigé par Bruno des Baumettes

Hébergé par Overblog