Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

brunodesbaumettes.overblog.com

journal d'un détenu au quartier des "Isolés" - Prison des Baumettes à Marseille

Publié par Bruno des Baumettes
Publié dans : #taulard, #témoignage, #écrivain, #anticarcéral

"Et maintenant j'attends...

"Qu'importe ma sentence ?... Elle ne sera que la conséquence de la vie que j'ai choisie volontairement de mener. Face à mes juges, je ne baisserai pas la tête. J'assumerai toutes mes responsabilités en acceptant d'en payer le prix.

"Par ce livre, je me suis condamné moi-même. Il est mon pire réquisitoire. En l'écrivant,
je me suis refusé à tricher. Aussi dure que soit ma vérité, je n'ai pas peur de la regarder en face.

"A quel instant de ma vie suis-je devenu ce que je suis aujourd'hui ? Je l'ignore. Quelle cassure s'est produite pour que j'en arrive à ne plus respecter la vie? Peut-être que certains me trouveront des excuses?... Je ne m'en trouve aucune..."

 

Jacques Mesrine enchaîne devient  dans les années 70 l'"Ennemi public n° 1 ". Arrêté en 1973, il est mprisonné dans les quartiers de haute sécurité (QHS) de la Santé et de Fleury-Mérogis, où il rédige son autobiographie - L'Instinct de mort.

 

Dans ce livre, avant même d'être jugé, il assume l'ensemble de sa "carrière"

 

Le 8 mai 1978, il s'évade du QHS de la prison de la Santé en compagnie de François Besse - une évasion spectaculaire

Il entame alors une cavale ponctuée de braquages. L'un de ses objectifs est aussi, par ses actions, de lutter pour la suppression des QHS.

Le 2 novembre 1979, Mesrine, "le Grand" comme l'ont surnommé les membres de l'antigang : la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), dirigée par le Commissaire Broussard, est abattu Porte de Clignancourt à Paris.

L'autobiographie de Jacques Mesrine, L'instinct de mort, ne sera publié que près de dix ans plus tard. Dame ! il faut laisser le temps aux imprimeurs...

 

A Lire :

Jacques Mesrine : L'instinct de Mort 

 

Jacques Mesrine : son testament sonore...

 

A lire aussi : 

 

La Belle et le Prisonnier (6) : François Besse et Jacques Mesrine

JacquesMesrine.fr

 

*

*      *

 

Hommage posthume à Mesrine...


'2 Novembre 1979, ce matin là, dernier sommeil amoureux, dernier petit déjeuner pour Jacques Mesrine, prince du crime, trop plein de vie, son cadavre dans la rue sera lynché par les balles policière et le voyeurisme aboyant des médias.
'Emprisonné en QHS, j'étais son compagnon de lutte et d'évasion.... Ces prisons abrasives où l'on subissait la " deshumanisation"... L'évasion réussie, il vécut comme une comète et savait qu'il n'avait plus de futur...
'Il nous faudrait un casse-tête pour ouvrir le crâne des prisons et des décennies pour refabriquer un Jacques Mesrine, peut-être?
'L'oubli ne poussera pas sur ta tombe, je te salue l'ami...
'

Roger Knobelspiess (02/11/13)            

 

*

          *      *         

En 1976, Jacques Mesrine désigne maître Martine Malinbaum pour être l'un de ses avocats.

Elle a vingt-six ans. Lui en a presque quarante.


Détenu à la prison de la Santé,  le prisonnier le plus célèbre de France se livre et s'expose.

De parloirs en parloirs, il lui déclare sa flamme et ses souffrances à travers une quarantaine de lettres, rédigées d'une écriture appliquée, aussi tendres que poétiques.


Jamais elle ne lui répondra. Elle confesse seulement avoir été émue de recevoir cette correspondance à la fois pudique et troublante.

 

*

*      *

 

Trust  (1980) : 'Le Mitard', d'après "L'instinct de mort" de Jacques Mesrine

 

Lire le poème : Jacques Mesrine : Le Mitard

 

François Besse (1984) : Je suis un bandit d'honneur

 

Ennemi public, roi de l'évasion, ex-Lieutenant de Mesrine, les termes ne manquent pas pour qualifier François Besse. Dans ces pages relatant ses «exploits», qu'il a rédigées dans sa dernière prison, lui-même se peint tel un bandit d'honneur. 

 

LIRE LA SUITE :

François Besse (1984) : Je suis un bandit d'honneur

 

*

*     *

Charlie Bauer (2004) : Fractures d'une vie

 

Condamné à 25 ans de prison pour vol en bande organisée. 25 ans de prison et... 8 tentatives d'évasion ! 

Longtemps, il n'a été présenté que comme le 'complice' de Jacques Mesrine.

Pourtant, c'était un personnage ! Un Robin-des-bois qui volait pour redistribuer dans les quartiers défavorisés de Marseille. 

 

Lire la suite :

Charlie Bauer (2004) : Fractures d'une vie

*

*     *

 

RETROUVEZ CES OUVRAGES ET BIEN D'AUTRES :

PAROLES DE TAULARDS

 

Commenter cet article

À propos

brunodesbaumettes.overblog.com

“bruno13marseille@live.fr”

Rédigé par Bruno des Baumettes

Hébergé par Overblog