Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

brunodesbaumettes.overblog.com

journal d'un détenu au quartier des "Isolés" - Prison des Baumettes à Marseille

Publié par Bruno des Baumettes
Publié dans : #histoire

 

'Quelle Galère !' - Cliquez pour voir l'exposition et le diaporama'

 

Le baigne de Marseille et le bagne de Toulon

 

Des bagnes en France, en 'Métropole' ? Quelle idée saugrenue d'être si loin et si près en même temps...


L'existence des bagnes et des bagnards n'a pas attendu la colonisation et ses bagnes exotiques. Alexandre Dumas évoquent déjà quelques personnages de son "Monte Cristo", comme d'anciens bagnards de Toulon.

 

Le Baigne de Marseille : un avant-goût de Baumettes

La Manufacture royale du Bagne

C'est à Marseille - bien avant la construction des Baumettes - que furent créées les premières installations pour accueillir à terre les pauvres bougres condamnés aux galères, puisqu'ils passaient la plupart de leur temps à terre. 

Quant à ceux qu'on déclarait inaptes à la vogue, ils devaient, tels des esclaves, travailler à la Manufacture royale du Bagne.

 

Source : N. Castan  & A. Zysberg (2002) : Histoire des galères, bagnes et prisons en France de l'Ancien Régime

 

 

*

*    *

 

Le Bagne de Toulon

Des ombres au temps des Lumières

En 1748, après le tranfert définitif des galères depuis Marseille, c'est à Toulon que fut inauguré le nouveau bagne, le bagne maritime placé sous la garde de la Marine Royale...

Au début, on y embarquait encore les galériens. A la fin du XVIII° siècle, on ne construisit plus de galères mais on continua à y envoyer des forçats. Ils étaient environ 3.000 : on les employa alors à des travaux de force, de terrassement, de construction, dans l’Arsenal et même en ville.

 

Le bagne de Toulon fut l'un des tout derniers à fermer ses portes, sur le territoire métropoliain, - il ne disparaîtra qu’en 1873, - au profit des bagnes coloniaux, longtemps après ses équivalents de Brest (1858) et de Rochefort (1852).

 

Le bagne est l'héritier des galères dont il prolonge les peines. Il fut, à l'époque des Lumières et les Temps modernes, la part d'ombre d'une société qui s'est voulue 'civilisée'. 

 

Source : Le bagne portuaire de Toulon

 

*

*      *

 

 

Victor Hugo (1829) : Le départ des galériens pour le bagne de Toulon

 

Bagnards de Toulon On fit asseoir les galériens dans la boue, sur les pavés inondés ; on leur essaya les colliers ; puis deux forgerons de la chiourme, armés d'enclumes portatives, les leur rivèrent à froid à grands coups de masses de fer. C'est un moment affreux, où les plus hardis pâlissent. Chaque coup de marteau, assené sur l'enclume appuyée à leur dos, fait rebondir le menton du patient ; le moindre mouvement d'avant en arrière lui ferait sauter le crâne comme une coquille de noix.

Après cette opération, ils devinrent sombres. On n'entendait plus que le grelottement des chaînes, et par intervalles un cri et le bruit sourd du bâton des gardes-chiourme sur les membres des récalcitrants. Il y en eut qui pleurèrent ; les vieux frissonnaient et se mordaient les lèvres. Je regardai avec terreur tous ces profils sinistres dans leurs cadres de fer...

 

Lire : Victor Hugo (1829), Le journal d'un condamné, Chapitre XIII

 

Lire aussi : Le Blog de Jacky Tronel (26/12/14) : Le ferrement des forçats au départ de la prison de Bicêtre

 

*

*     *

 

Autres bagnes à visiter si vous passez dans la Région méditerranéenne

Le bagne de Nice : « Lou Barri-Lonc »

La Maison centrale de Nîmes (mais celle-là, je vous conseille d'y aller molo : vous risqueriez de ne pouvoir en ressortir vite fait !) 

(Nice : l'ancien bagne « Lou Barri-Lonc » )

 

 

 

 

A suivre : Avant le Grand Voyage : Les bagnes de l'Atlantique

 

*

*      *

 

VISITER LA PAGE :

CHRONIQUES DU BAGNE

La mère des prisons

Commenter cet article

À propos

brunodesbaumettes.overblog.com

“bruno13marseille@live.fr”

Rédigé par Bruno des Baumettes

Hébergé par Overblog