Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

brunodesbaumettes.overblog.com

journal d'un détenu au quartier des "Isolés" - Prison des Baumettes à Marseille

Publié par Bruno des Baumettes

Le mitard, le cachot, le trou... 

L'ultime solution pour les détenu(e)s les plus rétifs...

 

Lien vers : http://www.lemonde.fr/societe/visuel/2012/02/22/ma-vie-au-mitard_1646672_3224.html

Joseph Beauregard (2012) Le Mitard (cliquez sur l'image)

 

*

*     *

 

Fleury-Mérogis : au mitard...

 

Antenne 2 : Fleury-Mérogis - Images interdites - Le mitard

 

*

*     *

 

Jacques Mesrine : Le Mitard

 

Oui, madame !
Il tourne, il tourne en des milliers de pas 
Qui ne mènent nulle part
Dans un monde béton, aux arbres de barreaux
Fleuris de désespoir
Inhumain..., rétréci..., sans aucun lendemain.
Sa pitance est glissée sous une grille à terre
Et dans un bol l'eau... pour qu'il se désaltère.
Il est seul..., sans soleil
Et n'a même plus son ombre.

Infidèle compagne, elle s'en est allée
Refusant d'être esclave de ce vivant mort-né.
Il tourne... il tourne et tournera toujours
Jusqu'au jour où vaincu en animal blessé
Après avoir gémi en une unique plainte
Il tombera à terre et se laissera crever.
Fleury-Mérogis...
 

Un jour de septembre 1976

 

Texte : Jacques Mesrine, réuni par Trust (1980)

Lire le texte complet : Jacques Mesrine : Le Mitard

 

*

*     *

 

Texte d'un prisonnier du mitard de Bois d'Arcy (78)

Extrait

En prison, régulièrement, comme un réflexe de survie, ceux qu'on y enferme se révoltent.

Mais pour faire taire et soumettre les prisonniers, les moyens ne manquent pas.

Dans l'isolement total du mitard, les matons règnent en maîtres​

 

"Le mitard, c'est la prison dans la prison. Les conditions sont proches de celles de la garde-à-vue. Le détenu est isolé dans une petite cellule (de préférence dégueulasse) dans un bâtiment isolé des autres.

"Le mobilier est restreint : une petite table, un banc, un lit, et un chiotte lavabo, le tout scellé au sol. Pas de cantine, pas de télé, et les seules affaires qu'on peut conserver sont le matériel de correspondance et la lecture (du moins en théorie).

"Le détenu n'a pas même le droit à des habits autre que ceux qu'il porte sur lui ; et un seul pull suffit parce que le froid fait parti du traitement. La fenêtre est suffisamment épaisse, ou sale, ou grillagée, ou tout à la fois, pour qu'il soit difficile de voir dehors.

"La lumière, c'est au choix de la prison : ou elle est insuffisante pour lire sans se fatiguer, ou elle est éblouissante, et empêche de dormir. Le détenu a le droit à une heure de promenade par jour, seul dans une minuscule cour grillagée, et à une seule visite par semaine. Il y a aussi les spécialités de chaque prison. Dans l'isolement total du mitard, les matons règnent en maîtres..."

 

Lire le témoignage complet : Le Nouvel Obs (30/05/09)

 

Lire aussi : 

*

*     *

 

Post publié le 09/11/14 mis à jour le 16/03/15

 

Idris Esen

 

Commenter cet article

À propos

brunodesbaumettes.overblog.com

“bruno13marseille@live.fr”

Rédigé par Bruno des Baumettes

Hébergé par Overblog