Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

brunodesbaumettes.overblog.com

journal d'un détenu au quartier des "Isolés" - Prison des Baumettes à Marseille

Publié par Bruno des Baumettes
Publié dans : #cinema, #theatre, #musique, #danse, #culture

 

La Prison tue, parfois elle assassine... alors : vive la Vie ! Viva la fiesta !

 

Thriller... dans une cour de prison des Philippines

 

"Arts vivants".  Kézako ? Dans cette page j'ai tenté de rassembler les éléments épars d'un puzzle où l'art et la culture se saississent (ou sont saisis) de la Vie par/dans tous les sens...

 

On y trouve des formes traditionnelles de relations entre le(s) créateur(s) et son public - en "face to face" dit-on aujourd'hui. Il s'agit de théâtre et de musique, mais aussi, aujourd'hui le développement de l'audiovisuel et des images virtuelles.

J'ouvre aussi cet espace à des projets plus globaux, d'associations qui s'escriment à promouvoir ces formes de nouvel art et de communication au sein de vieilles prisons : des agitateurs du bocal, en quelque sorte.

 

COMMENTEZ - REAGISSEZ

PARTAGER SUR FACEBOOK

 

 

 

 

MADE IN BAUMETTES

QUAND LES DETENUS FONT LEUR (TELE) CINEMA

LES AGITES DU BOCAL

THEATRE-TAULARD

AUX BAUMETTES, UN 'BALETI' Y EST DONNE

MUSIQUE INCARCEREE

DANSE, DANSE, DANSE...

LE CHANT DES PRISONS

INCASABLE

 

Rue89 (08/02/13) : Le choc techno des ex-taulards,

*************************************************************************************************

 

Made in Baumettes

La télé seule évasion pour la plupart des détenus

 

Bolo et son codétenu devant la lanterne magique...

 

SOMMAIRE :

 

Théâtre du Centaure (2015) : Un Centaure aux Baumettes...

"Lieux Fictifs" : (sans) espoir d'évasion...

Jospeh Césarini et Jimmy Glasberg (2006) :  9m² pour deux

Dominique Comtat (2005) : Mots pour Maux

Marseille 2013 - Frontières Dedans/Dehors

 

******************************************************************************************************

 

France 3 Provence-Alpes (12/04/15) : Un centaure aux Baumettes à Marseille

 

Un Centaure aux Baumettes...

 

Un centaure dans un centre pénitentiaire des Baumettes... Pour que l'impossible advienne, il aura fallu plusieurs mois de préparation, et un partenariat exceptionnel entre la prison des Baumettes et le Théâtre du Centaure, mené par Manolo et Camille, comédien-centaure.



Un spectacle sur plusieurs temps, préparé en secret


Six détenus, triés sur le volet par la Direction des Baumettes, ont pu participer à des ateliers de "centaurisation", s'approcher de la "bête, et même la monter - il s'agit du cheval, bien entendu.

Ce "surgissement" comme le nomme le Théâtre du Centaure s'est déroulé en deux temps : tout d'abord Camille, devant les fenêtres des cellules, et puis Manolo, lors de la promenade de certains détenus. Une chorégraphie préparé en secret dans le théâtre du centaure, lors d'une permission exceptionnellement accordée - permission aux détenus concernés, à la Cavalière et au Cheval !

 

Source : France 3 Provence-Alpes (12/04/15)

Lire aussi France TVInfo-Culture Box (13/04/15) :

Et soudain, une cavalière de Centaure entre dans la prison des Baumettes

 

*

*     *

 

Cet évènement suffira-t-il a redonner du sens à peine dans cette prison aux conditions indignes, voire inhumaines ? Certes non. Mais, au moins, pendant quelques instants, quelques minutes, quelques détenus ont pu rêver d'évasion et de grands galops à travers champs et campagne...

Saluons donc cette initiative sans se tromper pourtant sur la réalité quotidienne des détenus des Baumettes...

 

 

Lire : Des Chiens, des Chats, des Chevaux, des Rats, des Souris et des Hommes...

 

Et rêvons encore peut-être...

 

L'entrée du centaure dans la prison des Baumettes  © France Télévisions/culturebox

 

*

*     *

 

Baumettes : "Lieux Fictifs"

(sans) espoir d'évasion

 

Lieux Fictifs a été fondé en 1994 par Caroline Caccavale et José Césarini, réalisateurs indépendants qui souhaitaient formaliser en un lieu, leurs réflexions et leurs pratiques sur l’image.

De nombreux réalisateurs et artistes se sont associés aux différents projets, dont le réalisateur Clément Dorival qui les a rejoints en 2006.

 

Atelier de formation et de création audiovisuelle au Centre pénitentiaire de Marseille, depuis 1997, Lieux Fictifs porte une action appelée "Image en prison" sous la forme d’Ateliers Cinématographiques au Centre Pénitentiaire des Baumettes. 

La formation dispensée aux détenus y est conçue comme un processus éducatif global. Pour cela, Lieux Fictifs dispose d’un espace mis à disposition par l'Administration pénitentiaire :, "le studio" (situé dans l'ancien quartier des Condamnés à mort). 

Une action donc perenne au sein de la prison, mais qui en a pris les défauts principaux : peu d'ouverture vers le monde et un repli sur son 'quant-à-soi' qui laisse peu de place à la liberté...

 

Lien vers LIEUX FICTIFS

 

A lire :

Le Point (04/06/13) : Baumettes : une évasion pas comme les autres

Libération (10/06/13) : «La culture m’a fait comprendre où je m’étais trompé de chemin»

Esprit de Babel (2012) : La grande évasion

 

VIDÉO - Baumettes : une évasion pas comme les autres

A la rencontre de détenus qui se servent du cinéma comme exutoire à leur quotidien...

Lire la suite : Le Point (04/06/13)

 

*

*     *

 

Joseph Césarini et Jimmy Glasberg (2006) :  

9m² pour deux

 

Le film « 9m² pour deux » est issu d’une expérience cinématographique en milieu carcéral. Il a été mis en scène dans un décor de cellule reconstituée en studio à l’intérieur de la prison.

Dix hommes détenus y deviennent tour à tour interprètes et filmeurs de leur propre vie et s’expriment à travers des situations quotidiennes en une série de moments forts : amitié, indifférence, confrontation, solitude…

 

 

 

9M2 pour Deux - Plongée captivante au cœur de l'univers carcéral - 2006 - Un film de Joseph Cesarini et Jimmy Glasberg

9M2 pour Deux - scène mi comique/mi dramatique à propos d'une broutille

 

Lire : Arte Magazine (2004) : 9M2 - Aux Baumettes, huit détenus tournent une fiction singulière sur leur vie en prison

*

*       *

 

 

 Dominique Comtat (2005) : Mots pour Maux

 

De mars 2004 à février 2005, Dominique Comtat a été invité par l’association "Lieux-fictifs" à donner un stage de réalisation et de création vidéo, à raison de deux journées par semaine, au sein des ateliers de création et de formation audio-visuelle au centre pénitentiaire de Marseille. Le résultat de ce travail est le film "MOTS POUR MAUX", un court-métrage de 35 minutes.

 

Source : Le Pôle (2009) : Mots pour maux, Film réalisé dans le cadre d'un atelier à la Prison des Baumettes

 

*

*     *

 

RETROUVEZ CES FILMS ET D'AUTRES ENCORE :

COMME AU CINEMA : LES BAUMETTES

 

*

*    *

 

 

 

Marseille 2013 - Frontières Dedans/Dehors

 

Organisée dans le cadre Marseille 2013 Capitale européenne de la Culture, l'exposition “Frontières dedans/dehors” rend compte du travail artistique effectué pendant cinq ans derrière les murs de la prison des Baumettes.

C'est dans ce cadre que C. Caccavale et J. Césarini ont présenté :

 

Dans la Solitude des champs de coton (2013)

 

Du 13 au 30 juin 2013, l’association  a proposée une installation cinématographique, construite autour de la pièce de Bernard Marie Koltès, Dans la Solitude des champs de coton.

Cette œuvre « immersive » (les spectateurs sont placés au centre d’un dispositif de multidiffusion) a mis en scène dix-huit détenus et neuf habitants de Marseille.

 

Dans la solitude des champs de coton

 

Parallèlement, l’association a présenté une exposition de films courts réalisés dans le cadre d’ateliers de création partagée en France, en Europe et en Méditerranée.

Toujours dans le cadre de cet événement, un forum européen a réuni professionnels de la culture et de la justice afin d’interroger les conditions de la création artistique en détention.

 

Source :  L'art pour ouvrir la prison à la société

 

A lire aussi :

Télérama (19/06/13) : L'art sort de prison dans la capitale culturelle

Libération (10/06/13) : Les détenus se font la Belle-de-Mai

Frontières dedans/dehors : Présentation des événements Marseille 2013

un dialogue entre l’art, la prison et la société

Ecrans voyageurs in journalventilo.fr

 

**********************************************************************************************

 

The Prisons Video Trust (G.B.)

 

 

QUAND LES DETENUS FONT LEUR (TELE) CINEMA

Le star-système carcéral

 

L'expression audio-visuelle est devenue, en quelques années, un outil privilégié d'animation et de création au sein des ateliers organisés par l'AP.

Un outil bien entendu qui reste sous le contrôle étroit des geôliers. En prison on peut dire n'importe quoi mais difficile de le filmer ou de l'enregistrer...

 

 

 

 

SOMMAIRE

 

Strasbourg : La prison de l'Elsau libère sa chaîne

Arte (2013) : La Prison de Metz fait son cinéma

Les Yeux de l'Ouïe : Ateliers de créations audio-visuelles

Prison des femmes à Corbas (2011) :

Des mini-films derrière les barreaux

Denise Gilliand (2008) : Article 43

Maison d'arrêt de Cuincy (2008) :

Le cinéma franchit les portes de la prison

 

 

Quelques liens : Ministère de la Justice : La culture - Audivisuel

Jacques Trémintin  (2013) : Les détenus font leur cinéma 

Etats généraux de l'action culturelle cinématographique et audiovisuelle (2009)

CNC (2007) : enquête « actions cinéma / audiovisuel en milieu pénitentiaire »

Libération (2002) : l'écrou fait écran

 

RETROUVEZ D'AUTRES TEMOIGNAGES :

COMME AU CINEMA (2) : 

Autres Prisons, autres Taulards...

 

*

*      *

 

 

Strasbourg : La prison de l'Elsau libère sa chaîne

 

Savoir communiquer, travailler en équipe ou prendre confiance en soi pour réussir sa «sortie de prison»? C'est la mission que se donne deux fois par semaine l'équipe audiovisuelle de la maison d'arrêt de l'Elsau.

Des détenus (six au maximum) préparent, animent et réalisent des magazines mais aussi les informations de la chaîne télé du canal interne de la prison. Diffusée quatre fois par jour pendant une heure et demie (dont un film) avec le même programme pendant toute une semaine sur les écrans des 440 cellules, les prévenus se mettent à l'écriture, la conception, la réalisation et l'apprentissage des techniques du monde de la télé...

 

Lire la suite : 20 Minutes (14/04/15)

 

*

*      *

 

Arte (2013) : La Prison de Metz fait son cinéma

 

Dans les prisons françaises détenus et gardiens ont le blues. En cause : le surpeuplement et l'insécurité. Le projet de loi Taubira tarde à sortir, mais on sait déjà qu'il ira vers moins de peines de prison et plus de réinsertion. Une équipe d'ARTE Journal s'est rendue dans la maison d'arrêt de Metz où une initiative va dans le sens du nouveau projet de loi sur la réforme pénale.

 

Depuis un an, cet établissement héberge sa propre télévision. CIEL (Canal Interne Espace Libre) est nourri par et pour les détenus. Derrière ce projet, il y a la volonté de donner un horizon aux prisonniers, et ça marche.

 

Source : Arte Journal - 01/07/13

 

Lire aussi : DNA (29/06/14) : 

A la prison de Metz, une chaîne de télé interne animée par des détenus

 

*

*      *

 

Les Yeux de l'Ouïe : Ateliers de créations audio-visuelles

 

A l’origine de l’Association, en 1993, le projet "Murs d’Images" a permis la diffusion d’œuvres de création à la Maison d’Arrêt de Metz. Chaque mois un artiste présente son travail devant un public composé de détenus et de personnes extérieures...

 

En 1999, un atelier "En Quête d’autres Regards" a pu être réalisé avec des détenus de la Prison de la Santé. Voici deux de leur réalisation.

 

In Situ - 2010

Ce documentaire est réation collective menée avec des détenus et des surveillants de la prison de La-Santé.

D’après la nouvelle « Devant la Loi » de Kafka

Cinq séquences qui interrogent la mécanique de l’enfermement par-delà les statuts de surveillé ou de surveillant.

 

 

Sans Elle(s) - 2010

 

Ce documentaire parle de l’absence : celle de la femme dans une prison d’hommes. C’est aussi aborder la question de l’enfermement carcéral, de la rupture sociale, du manque de regard de l’autre, de l’altération de la relation affective.

Sept hommes ont réalisé chacun une séquence du film, en contrepartie d’une image identitaire qui leur est refusée. 

 

Ces sept séquences sont reliées par leurs paroles croisées à celles des femmes qui vivent l’absence de l’autre côté du mur.

 

Lire : Les productions de "Les yeux de l'ouie" (2008 - 2010)

 

Lien vers : Les Yeux de l'Ouïe

 

*

*      *

 

Le metteur en scène prépare une prise de vue avec une détenue - Photo : Philippe Juste

 

Prison des femmes à Corbas : des mini-films derrière les barreaux

 

Parce que l’enfermement ne se conçoit pas sans soupapes de décompression, en prison on peut aussi travailler, apprendre ou créer. Reportage dans un atelier d’expression de la maison d’arrêt des femmes...

 

Lire la suite : Le Progrès (12/09/11)

*

*       *

 

Maison d'arrêt de Cuincy (2008) : Le cinéma franchit les portes de la prison

 

En 2008, une projection du film « Tête d'or » était donnée à la Maison d'arrêt de Cuincy. Tourné en 2005, avec 26 détenus du centre pénitentiaire de Ploemeur...

 

Lire la suite : L'Obs du Douaisis (03/09/08)

 

 

*

*     *

 

Denise Gilliand (2008) : Article 43

Des détenus deviennent cinéastes, le temps d'un film

 

« Article 43» retrace l'aventure de détenus et de cinéastes qui partagent des moments intenses de cinéma en prison.

 

Sur fond de contraintes carcérales et cinématographiques, rencontre avec des hommes lourdement condamnés  qui évoquent avec pudeur et sans fard les actes qui ont fait basculer leur existence. 

Plusieurs parmi eux ne savent pas quand ils pourront sortir : soumis à l'ex-article 43 du code pénal helvétique qui permet d'interner  des délinquants estimés dangereux pour une période indéterminée, ils sont en attente d'un nouveau jugement. Alors qu'ils réalisent leurs films, leur liberté se joue en direct. « Demain c'est quand ? »

 

Denise Gilliand (2008) : Article 43 (Extrait)

 

********************************************************************************************

 

 

LES AGITES DU BOCAL

Associations et actions globales en milieu carcélaire

et en-dehors

 

Des associations tentent d'intervenir de façon plus globale et pluri-disciplinaires, au travers de projets d'actions culturelles et d'animation ne se limitant pas à un seul domaine. Souvent, elles tentent aussi d'interpeler le monde extérieur sur la réalité de l'univers pénitentiaire. Des associations citoyennes donc qui, parfois, s'affichent dans la rue !

 

Asssociation Hors-cadre : Pour les gens du Nord

Le Théâtre du Menteur (2010) :  Correspondances panoptiques

Cadavres Exquis (2013/2014) : Mur/Mures

 

Culture et démocratie (Belgique)

Réseau Art et Prison (Belgique)

 

Madagascar : Association Grandir Dignement en faveur des mineurs incarcérés

 

 

 *

*    *

 

 

 

L'Association Hors Cadre    

                            

Dans Le Nord-Pas de Calais (je sais ça fait loin de Marseille, le Nord...), Hors-Cadre est une association de développement culturel qui se donne pour objectif de mener des actions visant la démocratisation de la culture, notamment par l’éducation à l’image, en direction des publics éloignés de l’offre culturelle.

 

Elle organise régulièrement des actions en milieu carcéral : concerts, projections cinématographiques, actions artistiques...

 

Quelques unes de ces actions :

Ciné-concerts de Poche en Prison ! pour regarder moins bêtement la télé...

Quartiers d'été en prison : danses, activités sportives, moments festifs...

Jeux d'orchestre en prison : permettant la rencontre entre des musiciens et l'univers carcéral, détenus et surveillants.

 

VOIR AUSSI : Hors cadre : Ateliers et chantiers de création plastique

 

Lien vers

 

 

Hors Cadre (2012) : Jeux d'orchestre en prison

*

*    *

 

 

L'association Pulsart 

L'essence-cible, l'action artistique et les territoires du corps

 

Pulsart est une association nationale d’actions artistiques fondée en 1994. Elle fédère des artistes, principalement dans le domaine des arts plastiques, qui revendiquent une démarche artistique et un engagement aux côtés d'une population dite défavorisée. Elle prône les valeurs d’une démocratie culturelle directe...

 

Pulsart

L'essence-cible

 

A lire : L'Humanté (09/11/06) : L'art se déplace en prison

 

*

*     *

 

B-Zéro : Trop de peine(s) en silence

L'association Pulsart intervient en 2001 auprès d'une vingtaine d’adolescents incarcérés à la maison d’arrêt de Bois d’Arcy. Le résultat : un album CD pour lequel des artistes sont venus prêter main forte, dont Amadou et Mariam, Lo’jo, Noir Désir, Rodolphe Burger, Sergent Garcia, Les Têtes Raides...

Lire l'article sur AVOIR ALIRE

*

*      *

 

Le Théâtre du Menteur (2010) :  Correspondances panoptiques

 

Le Théâtre du Menteur a piloté d’avril à juin 2010 un ate­lier de créa­tion artis­tique avec un groupe de détenus de la Mai­son d’arrêt de Fleury-Mérogis, en dia­logue avec une classe de pre­mière du lycée Ein­stein à Sainte-Geneviève-des-bois.

Pour aider à l’émergence de ces paroles, visuelles ou écrites, qua­tre artistes photographe, écrivaine, metteure en scène et musicienne.

Trois livrets ont été produts, résultat de leur travail...

Lire : Le Théâtre du Menteur

 

 

Correspondances panoptiques - Vol. II - Pour consulter le livret, Cliquez sur l'image

 

ET LE VOLUME III - CLIQUEZ !

*

*    *

 

 

La Compagnie Cadavres Exquis anime le projet « mur/mures » (2013/2014), conçu pour développer l’accès à la culture en détention. Son objectif est de réaliser un court-métrage d’animation et permettre dans le Centre de détention de Roanne l'ouverture d'un espace créatif où les détenus dialoguent avec les œuvres, et s'initient à l’écriture, aux arts plastiques, audio-visuels,...

 

LIRE L'ARTICLE : mur / mures (2013/2014) : Un atelier en détention

 

Maison d'arrêt de Roanne (2013/2014) : projet mur / mures

 

*

*    *

 

Culture et Démocratie (Belgique)

 

En 1993, quelques dizaines d’artistes et de responsables d'institutions culturelles - Bruxellois, Flamands et Wallons - soucieux de redonner à l’art et à la culture une place centrale dans la société, fondent le collectif « Culture et Démocratie /Kunst en Democratie» qui, depuis, développe des actions en direction de la Prison et de prise de conscience citoyenne de la condition des détenus...

 

Culture et Démocratie

Prison/Les chantiers

 

A lire : Culture et Démocratie (Mai 2014) : Le journal 

Culture et Démocratie (2012) : Image et Prison

 

*

*      *

Art et Prison

Belgique - Le Réseau Art et Prison cherche à construire des passerelles entre le milieu carcéral et la société, dans les domaines artistiques et culturels, tout en recherchant un meilleur équilibre entre la logique sécuritaire des prisons et les besoins culturels des détenus.

Lien vers

 

*

*      *

 

Association Grandir Dignement (2014) : Atelier marionnettes ©Judith Lesur

 

Madagascar : Association Grandir Dignement en faveur des mineurs incarcérés

 

A Madagascar, l'Association Grandir dignement intervient auprès des mineurs en détention depuis 2009, au sein des établissements pénitentiaires d’Antananarivo et de Diego-Suarez. L'Association organise diverses activités et formation en faveur de ces mineurs...

Découvrir : L'Association Grandir Dignement

 

*************************************************************************************************

 

 

THEATRE-TAULARDS                    

 

Plusieurs expériences de Théâtre et "de spectacles vivants" ont été menées au sein des prisons. Parfois, elles prennent un tour thérapeutique (selon la fameuse 'catharsis' d'Aristote, sûrement), parfois un visage culturel, parfois enfin, elle offre une scène aux détenus afin d'évoquer le quotidien de leur prison : des théâtre-forum en quelque sorte...

Parfois, c'est aussi hors des murs de la prison que le théâtre se transforme en cellule : une scène, une chaise, quelques barreaux... Le théâtre se fait plus politique alors.

Affiche : Armand Gatti (1998) : Les Combats du jour et de la nuit à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, maison d’arrêt de Fleury-Mérogis

Lire : Ministère de la Justice : Spectacles vivants     

 

 

SOMMAIRE :

 

Jean-Marc Mahy (2011) : Un homme debout

Charline Caron, Antonio Gomez Garcia (2012) : Ombre et Lumières

Paolo et Vittorio Taviani (2012) : César doit mourir

USA : Shakespeare enchaîné...

Jean-Marie Clairambault (2014) : Cellule

 Jean Genêt (1947) : Haute Surveillance

 

*

*      *

 

 

Jean-Marc Mahy (2011) : Un homme debout 

Jean-Marc Mahy joue au théâtre. Seul en scène, il raconte sa propre histoire dans Un homme debout, Créé en 2011 au Festival d'Avignon - Lire le synopsis

Ce Belge de 44 ans n'est pas un acteur. Il est libéré en 2003, après dix-neuf ans de prison. Il y a connu l'abandon de ses proches, la tentative de suicide, l'accoutumance à l'héroïne... Et trois années d'isolement total... Lire la suite.

A lire aussi : luk vervaet acid (18/07/13) : La voix des enterrés vivants

 

 

     

 Jean-Marc Mahy : Un homme Debout             Jean-Marc Mahy au centre fermé d'Everberg (Belgique)

 

Pour en savoir plus : Jean-Marc Mahy : Un homme debout

 

*

*    *

 

Charline Caron, Antonio Gomez Garcia (2012) : Ombre et Lumières

Au départ, il s’agissait d’une excuse pour sortir de sa cellule. Pourtant, rapidement, Alfonso, Angelo, Enzo, Ekrem et Farid découvrent que le théâtre est plus qu’une occupation. 

Belgique - À la prison de Lantin, neuf détenus participent à un atelier théâtre.

Très vite, les heures qu’ils passent ensemble chaque semaine se transforment en espace de liberté, dans lequel chacun se dévoile peu à peu. Le processus de création durera un an.

 

 

Charline Caron, Antonio Gomez Garcia (2012) : Ombre et Lumières - Bande annonce

 

*

*     *

 

Paolo et Vittorio Taviani (2012) : César doit mourir

  

Pendant six mois, les frères Taviani ont suivi, exploré, détecté les mondes secrets qui règnent au sein d'une prison... Ils ont adapté la pièce de Shakespeare "Jules César", et l'ont fait jouer par les détenus... 

Théâtre de la prison de Rebibbia. La représentation de "Jules César" de Shakespeare s’achève sous les applaudissements. Les lumières s’éteignent sur les acteurs redevenus des détenus. Ils sont escortés et enfermés dans leur cellule. 

Mais qui sont ces acteurs d’un jour ? Pour quelle faute ont-ils été condamnés et comment ont-ils vécu cette expérience de création artistique en commun ? Inquiétudes, jeu, espérances... 

 

De retour dans sa cellule, "Cassius", prisonnier depuis de nombreuses années, cherche du regard la caméra et nous dit : "Depuis que j’ai connu l’art, cette cellule est devenue une prison."       

 

Cesare deve morire (Bande annonce)

 

*

*    *

 

"Shakespeare a le pouvoir d'éduquer même les assassins emprisonnés"

 

USA : Shakespeare enchaîné...

 

USA - Laura Bates enseigne Shakespeare depuis 15 ans au sein de la prison de Pendleton-Indiana, auprès de détenus les plus violents du quartier de haute sécurité - "Supermax" - : "les pires des pires", enfermés-là pour la plupart à perpétuité...

"Shakespeare a le pouvoir d'éduquer les assassins emprisonnés et de leur permettre de comprendre ce qui les a fait échouer-là et d'éviter de récidiver...", déclare-t-elle...

 

Lire l'intégralité de l'article : USA : Shakespeare enchaîné...

*

*     *

 

Jean-Marie Clairambault (2014) : Cellule

Théâtre de l'opprimé

 

 

Que savons-nous du monde pénitentiaire ? Comment vit un détenu au quotidien ?

Nous sommes nous déjà demandé si sa condition était juste ? Quel regard la société et nous-mêmes posons depuis l’extérieur, sur les murs de la prison ?

A travers cette “enquête scénique”, nous cherchons à mettre des mots, des sensations, des images, sur ce sujet trop souvent méconnu ou dissimulé.

A imaginer, peut-être, ce que nous pourrions ressentir dans certaines situations d’enfermement ; pour faire la lumière, à notre manière, sur un univers sombre, et complexe.

 

Lire : Cellule : Enquête scénique sur l’univers carcéral

*

*     *

 

 Jean Genêt (1947) Haute Surveillance

 

Trois prisonniers sont enfermés dans une même cellule. Yeux-Verts a tué une femme et va mourir sur l'échafaud. Maurice et Lefranc sont condamnés pour des crimes mineurs. Maurice admire profondément Yeux-Verts.

Lefranc aussi, mais secrètement, et il hait Maurice, tout comme il feint de haïr Yeux-Verts et de lui préférer Boule-de-Neige. Ce dernier est aussi condamné à mort (il est seulement évoqué dans la pièce), et avec Yeux-Verts ils sont considérés comme les rois de la prison.

En effet leur peine les enferme dans une solitude, et dans un malheur immense qui leur confèrent une certaine dignité. Lefranc, toujours en conflit avec Maurice, notamment au sujet de la femme de Yeux-Verts que tous deux convoitent, finit par l'étrangler, afin de rejoindre Yeux-Verts dans sa solitude et son malheur.

 

   

Extraits du spectacle "Haute surveillance" présenté en janvier-février 2005

Mise en scène : Denis Moreau

 

**************************************************************************************************

 

 

AUX BAUMETTES

Un 'balèti' y est donné

 


De la musique pour s'évader : Oh ! Tiger Montain (2010) 

 

*

*      *

 

Mozart et Vivaldi dans la prison des Baumettes en 2009 :

Mais qu'ont-ils donc fait ?!

 

Mozart et Vivaldi dans la prison des Baumettes

 

 

*

*       *

 

Méfi ! le 1er CD des Baumetts sort des murs...

 

Prison des Baumettes (2000) - Ce CD fut le fruit de presque deux ans de travail et de répétitions dont six mois d'enregistrement et mixage final.

Jean-Jacques, condamné à une longue peine est un musicien, ayant joué avec Michel Berger. Il a reçu une permission exceptionnelle de travailler dans sa cellule au moyen d'un ordinateur et d'un piano électrique.

Il a recruté 5 détenus, après une audition à la prison : René et Karim pour la basse, Antoine à la batterie, Jean-Marc et Lucien pour les choeurs.

Bien entendu, c'est pas (que) du Rap, mais c'est bien quand même !

 

Avec la participation en titres, textes ou poèmes, des artistes suivants : MASSALIA SOUND SYSTÈME, I MUVRINI, AKHÉNATON, KAMEL...

Lire : RFI Musique (22/11/2000) : Evasion en chansons

Le CD est toujours dispo sur Amazon

 

 

************************************************************************************************

 

Le Puy-en-Velay : musique et danse à la maison d'arrêt (Leveil 13/06/12)

 

 

MUSIQUES ET DANSES INCARCEREES

Vous y dansiez ? Et bien chantez maintenant !

 

En prison, la musique c'est aujourd'hui et avant tout le Rap, et la danse le Hip-Hop. A ces modes nouvelles, une page entière de mon blog leur est destinée :

RAP AU DONJON

 

Bien entendu, la Prison est prête à accueillir toutes autres espèces de saltimbanques, tous les artistes perdus : musiciens et danseurs qui se balancent. La Prison est un grand bal où les Taulards frappent toute la sainte journée contre les portes et tournent en rond dans les cours, et où les matons jouent du cimbalon sur les barreaux des cellules...

 

Grand Orchestre - Colin Pitchfork - Kloester Fund

 

*

*       *

 

A lire aussi : 

 

Lien Social n° 967 (Avril 2010) : 

Musique, pourquoi jouer en prison

Johan Dhaese (2004) :

Danse-thérapie auprès de personnes incarcérées en section psychiatrique en institution pénitentiaire.

 

 

*

*     *

 

DE LA MUSIQUE AVANT TOUTE CHOSE

 

La musique adoucit les moeurs dit-on. Je ne sais pas si jamais elle adoucira la peine...

Mais, cessons de nous plaindre et écoutons...

 

*

*       *

 

Nîmes : Une batucada devant les murs de la maison d’arrêt - La Dépêche du Midi (17/11/13)

 

*

*    *

 

Yannick Noah lors de son concert à la maiosn d'arrêt de Fresnes (Val-de-Marne), le 2 juin 2014 (Photo Lionel Bonaventure. AFP)

 

A la prison de Fresnes, Yannick Noah joue pour les hommes et les femmes

A lire dans Libération (02/06/14)

 

Toulon 2015 - Bénabar à la prison de La Farlède - Cliquez sur l'image pour en savoir plus

 

              SOMMAIRE

 

Fedelima : Musique en Prison

La Zonzon chantée par Bams (1999) et par La Brigade (1998)

Casse Muraille : Le CD des détenus de Saint-Maur (36)

Compiègne : Inviter le monde extérieur pour apaiser les tensions en prison

Clairvaux : Ombres et Lumières

Poitiers-Vivonne : Des détenus sortent un CD !

Tiens ? du classique...

Le 21 juin : Fêtons la musique... en Prison !

 

*

*      *

 

La FEDELIMA est un réseau national qui regroupe 135 lieux dédiés aux musiques actuelles.

La FEDELIMA et le Ministère de la Justice / Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP) mènent  depuis 2007, un partenariat axé sur les actions éducatives, artistiques et culturelles en direction de personnes en situation de détention.

Ce partenariat s’incarne essentiellement autour du dispositif Musique en Prison

En 2009, elle a organisé un séminaire : "Musique en Prison" 

 

 

Dans le cadre du dispositif « Musique en prison » mis en place par la FEDELIMA et le Ministère de la Justice, le 6PAR4 mène des actions culturelles en direction de la maison d’arrêt de la ville de Laval.

 

Lire l'article : 6PAR4 (2013)

*

*     *

 

La zonzon en chanson

 

 

Zonzon par Bams (1999)                                       Zonzon par La Brigade (1998)

*

*     *

 

 

Casse Muraille : Le CD des détenus de Saint-Maur (36) !!!

 

Un CD entièrement écrit par des détenus de la Centrale de Saint-Maur, réalisé par Chaek et Fabien Thomas avec Laurent Astier et Gilles Froger pour la partie vidéo et visuels.

 

Casse Muraille - Teaser

 

Pour en (sa)voir plus :

 

La page Facebook

De Casse Muraille

 

*

*      *

 

Compiègne : Inviter le monde extérieur pour apaiser les tensions en prison

 

Un concert était organisé à la maison d’arrêt de Compiègne. Un peu de détente contre plus de calme, c’est l’un des axes développés par la direction de l’établissement...

 

Lire l'intégralité de l'article : Le Courrier Picard (27/06/14)

 

*

*      *

 

Clairvaux : Ombres et Lumières

 

L'Abbaye de Clairvaux accueille depuis plus d'une dizaine d'années un festival de musiques classique et contemporaine.

Mais Clairvaux, c'est aussi - et pour ce blog d'abord - une prison. Une prison qui enferme des taulards condamnés à de longues peines...

 

 

 

Un pont entre ces deux mondes, faits de lumières et d'ombres, a été construit depuis 2004 par Anne-Marie Sallé, directrice artistique du festival de Clairvaux et, en même temps, animatrice d'un atelier d'écriture auprès des détenus.

Son idée : faire participer les détenus à la création d'œuvres musicales en collaboration avec des compositeurs invités...

 

Lire la suite :

Clairvaux : Ombres et Lumières

*

*     *

 

Des détenus de Poitiers-Vivonne

sortent un CD !

 

Certains détenus du centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne ont enregistré un disque, qui vient de sortir, ce lundi 25 mai 2015.

Ils ont rédigé des textes et choisi des chants sur la faute, le pardon, mais aussi la vie et l'espoir de sortir de prison.

 

Lire la suite :

France Bleue (25/05/15)

 

 

*

*     *

 

Tiens ? du classique...

 

 La musique classique à la Prison de Caen (2011)      

 

Lire aussi : La Voix du Nord (10/07/14) : 

Casadesus et l’ONL font s’évader, en musique, les détenus de Sequedin

 

*

*     *

 

Retrouvez Mozart au Violon et Brahms derrière les grilles :

 

Jeu d'orchestre : Le Classique au Violon 

 

Lire aussi : Criminocorpus (16/09/14) :

M. Margollé : Prisonniers et prisons sur la scène de l’Opéra-Comique

 

à quand un Opéra-Rock made-in-Baumettes ?

 

Reynaldo Hahn : 'D'une prison' poème de Verlaine chanté par Tino Rossi (1935)

*

*     *

 

Le 21 Juin : Fêtons la musique... en Prison !

 

21 juin 2015 : Les détenus de la prison de Muret feront aussi la Fête de la musique

 
(Cliquez sur les images pour en savoir plus !)
 
 
          
    2012 - Maison d'arrêt de Béthune                         2013 - Maison d'arrêt de Vannes
 
 
 
 
 
 
A lire :

Ministère de la Justice : Fête de la musique 2012 - Nombreux concerts dans les prisons françaises

*

*     *

 

     

Michael Jackson They Don't Care About Us Prison Version

et version : Maximum Security Penitenciary - Cebu - Philippines

 

 

*************************************************************************************************

 

AILLEURS DANS LE MONDE :

Sing, Sing, Sing !

 

Afrique du Sud : Michael Davie (2007) : The Choir

Mexique : S. & J. Guzmán (2011) : Du Braquage au Violon

Rock in Jail 

Bestor Cram (2008) : Johnny Cash at Folsom Prison

Michael Jackson : They Don't Care About Us et Version Maximum Security Penitenciary - Cebu - Philippines

 

*

*      *

 

Michael Davie (2007) : The Choir (Le choeur)

 

Afrique du Sud - Au sein de la prison surpeuplée de Leeuwkop, dominée par la violence la drogue. Un détenu organise un choeur de prisonniers avec un objectif : sélectionner les meilleures voix, et leur apprendre à chanter juste, afin de participer à la compétition qui oppose des choeurs de prisonniers à travers tout le pays.

 

 

Michael Davie (2007) : The Choir -_Trailer

*

*     *

 

 

Mexique : S. & J. Guzmán (2011) Du Braquage au Violon

 

Documentaire -  Samuel  et Juan Guzmán-Cuevas visitent cinq prisons de Mexico pour aller à la rencontre de musiciens détenus. Les conditions de détention au Mexique sont un très gros problème et il est rare qu’un documentaire montre ainsi ce qui se passe à l’intérieur. La musique y joue un rôle fondamental, affirmant une fois de plus que l’art est aussi une forme d’évasion !

 

Samuel  & Juan Guzmán-Cuevas (2011) - Du Braquage au Violon - Bande annonce

 

Pour en savoir plus : S. & J. Guzmán (2011) Du Braquage au Violon

 

*

*     *

 

Rock in Jail

 

Elvis Presley (1957) : Jail House Rock

 

 

*
*     *
 
 
 
Les libérables : la prison fait du rock
 
Les notes s'envolent, les détenus restent...
"Les Libérables". Il est composé de détenus du centre pénitentiaire de Varennes-le-Grand...
 
Lire l'article sur CultureBox (11/09/09)

 

 

*

*      *

 

Bestor Cram (2008) : Johnny Cash at Folsom Prison

   

En 1968, après des années de dépendance à la drogue et à l'alcool, Johnny Cash parvient à décrocher. Son idée pour relancer sa carrière : enregistrer un album live dans un pénitencier de Californie. Personne - pas même Cash - ne peut alors imaginer que At Folsom Prison sera l'un de ses meilleurs albums...

 

 

Bestor Cram (2008) : Johnny Cash at Folsom Prison (Extrait)
 

Lire : Huffpost (11/09/13) : 10 ans de la mort de Johnny Cash

 
 

*

*     *

DANSE, DANSE, DANSE...

 

Baumettes (2003) : Philippe Talard : "IF"

Sammy Lee (1930) : 

Convict Jazz Prison

Claire Durand-Drouhin (2011) : Blanche Neige en prison

Claire Jenny :

DanseDancePrisonOttawa (2013)

Prison de Joliette-Canada (2009):

Atelier Danse

 

Sammy Lee (1930) : Convict Jazz Prison         

*

*     *

 

 

Baumettes (2003) - Philippe Talard : "IF"

 

En dépit de la prison et des barreaux, la danse rend problable l'improbable, possible l'impossible. Et les verrous n'y peuvent rien, les barbelés non plus...

 

Durant trois mois, en 2003 à la prison des Baumettes à Marseille, quelques détenues, une surveillante et des artistes invités ont participé ensemble à la création d'un spectacle imaginé et chorégraphié par Philipe Talard.

 

Lire l'émouvant témoignage d'Isabelle, une ex-détenue à la Maison d'arrêt pour femmes des Baumettes, ayant participé au projet de Philippe Talard d'organiser, avec des détenu(e)s un spectacle de danse au sein de plusieurs prisons européennes :

 

Danse : Philippe Talard : "IF"

 

 

*

*      *

 

Claire Durand-Drouhin (2011) : Blanche Neige en prison

 

Au centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne, Claire Durand-Drouhin, danseuse et chorégraphe, a animé un atelier au quartier femmes.

10 jours de danse, dans une ambiance détendue, parfois festive, parfois plus lourde lorsque des confidences apparaissent.

 

 

*

*     *

 

DanseDancePrisonOttawa (2013) : Claire Jenny 

 

DanseDancePrisonOttawa (2013) : Claire Jenny dans la vieille prison d'Ottawa, Ontario (Canada)

 

*

*      *

Atelier danse à Prison de Joliette-Canada (2009)

 

Atelier danse à la Prison de Joliette-Canada (2009)

 

 

************************************************************************************************************

 

LE CHANT DES PRISONS

 

 

Voici quelques rengaines, glanées ici et là : des chants, des complaintes, des refrains de Taulards : quelques échos répondant aux bruits des portes verrouillées, des bribes d'humanité, sans doute... 
 

Patrick Moreau : Putain de rêve...

 

Patrick Moreau : Putain de rêve...

 

*

*     *

 

Véronique Pestel : Prisons De Femmes

 

Véronique Pestel (2005) Prisons De Femmes à écouter sur Myspace

 

*

*     *

 

Découvrez d'autres chansons de Taulards : Le Chant des prisons

 

*

*      *

 

Ecoutez : Le chant des mutins :

************************************************************************************************

 

Baumettes Break

Incasable !

 

Voilà, ya une 'chose', un 'machin', un 'bidule, enfin : une Création qui parle des Baumettes et dont je ne sais pas vraiment quoi en dire ni où la caser. Peut-être faudrait-il créer une page pour elle-toute seule. Je vous la livre tel quel... Son créateur : DiTi TwAy. A moins qu'il ne soit lui même que la créature de sa création...

 

    

Prison Break Baumettes par DiTi TWAY 

 

À propos

brunodesbaumettes.overblog.com

“bruno13marseille@live.fr”

Rédigé par Bruno des Baumettes

Hébergé par Overblog